Direct
Défense

Char italien Centauro: la production en Russie peu probable (experts)

Défense
URL courte
02900
Les tests de chars italiens Centauro traduisent le désir des militaires russes de mieux connaître le matériel de guerre étranger, mais la fabrication de ces engins en Russie est peu probable, estiment des experts russes invités par RIA Novosti à commenter les informations selon lesquelles Moscou envisagerait de construire de ce type de blindés.

Les tests de chars italiens Centauro traduisent le désir des militaires russes de mieux connaître le matériel de guerre étranger, mais la fabrication de ces engins en Russie est peu probable, estiment des experts russes invités par RIA Novosti à commenter les informations selon lesquelles Moscou envisagerait de construire de ce type de blindés.

"Ces tests traduisent le désir du ministère de la Défense de mieux étudier l'expérience acquise à l'étranger dans la construction de matériel blindé. Bien qu'un peu obsolète, le char Centauro a toutefois fait ses preuves. L'armée russe ne dispose pas de véhicules de cette classe, même si leur développement a été entrepris à l'époque soviétique", a déclaré le colonel à la retraite Viktor Mourakhovski, expert en matière de matériel blindé.

Un représentant du constructeur du char, Oto Melara, a annoncé samedi à RIA Novosti que Moscou pourrait acheter à l'Italie une licence permettant de construire ces engins en Russie. Selon l'interlocuteur de l'agence deux véhicules sont actuellement testés sur un polygone dans les environs de Moscou.

D'après M. Mourakhovski, il ne peut pas y être question de produire des chars Centauro sous licence, même si leurs essais pourraient aider les ingénieurs russes à concevoir des blindés de cette classe.

Cet avis est partagé par Mikhaïl Barabanov, rédacteur en chef du magazine Moscow Defense Brief. Il est persuadé que les tests de véhicules italiens ont pour seul objectif de donner aux concepteurs russes la possibilité d'étudier les meilleurs modèles de chars à roues étrangers.

"Leur assemblage sous licence serait inconcevable sans la production de nombreuses composantes en Russie. Or, cette production s'avère pour le moment impossible", a constaté M. Barabanov.

"C'est pourquoi, les perspectives de ce projets sont nuls", a-t-il conclu.

Le char Centauro pèse 24 tonnes, a une vitesse maximale de 100km/h et une autonomie de 800 km. Il est équipé d'un canon et de deux mitrailleuses de 7,62 mm. L'équipage du blindé est de quatre personnes.

Règles de conduiteDiscussion

Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres