• fra
10:23 30 Janvier 2015
Direct
International

Biélorussie: des diplomates américains quittent Minsk (diplomatie)

International
(mis à jour 21:16 27.01.2015)
Crise diplomatique entre les Etats-Unis et la Biélorussie (11)
000
En partie, des diplomates américains quittent la Biélorussie suite à la demande de Minsk de réduire la mission diplomatique des Etats-Unis, a annoncé le ministère biélorusse des AE dans un communiqué lundi.
MINSK, 24 mars - RIA Novosti. En partie, des diplomates américains quittent la Biélorussie suite à la demande de Minsk de réduire la mission diplomatique des Etats-Unis, a annoncé le ministère biélorusse des AE dans un communiqué lundi.

L'ambassade biélorusse aux Etats-Unis compte 18 personnes (ce chiffre comprend tous les employés de la mission diplomatique et non seulement des diplomates).

Les effectifs de l'ambassade américaine à Minsk s'élèvent à 38 employés.

"Le chargé d'affaires américain en Biélorussie, Jonathan Moore, a été convoqué au ministère des Affaires étrangères. Au cours d'une rencontre, le diplomate américain a annoncé que suite à la déclaration de la partie biélorusse qui avait exigé d'égaliser les effectifs des missions diplomatiques des deux pays, un nombre correspondant de diplomates américains quittait la Biélorussie", a souligné le MAE biélorusse dans son communiqué.

Antérieurement, Minsk avait recommandé à l'ambassadrice américaine, Karen Stewart, de quitter la Biélorussie "pour consultations".

La Biélorussie a ainsi protesté contre l'introduction par les Etats-Unis de mesures économiques restrictives à son égard.

Les rapports entre Minsk et Washington se sont encore aggravés à la fin de 2008, après le blocage par les Etats-Unis des comptes du groupe pétrochimique public Belneftekhim et de ses filiales.

Minsk explique l'adoption des sanctions par le mécontentement de Washington face à la création d'une coentreprise pétrolière biélorusso-vénézuélienne qui exploite le gisement de pétrole de Guara Este (est du Venezuela). Détenue à 60% par le Venezuela et à 40% par le groupe biélorusse, la coentreprise entend produire quelque 7 millions de tonnes de pétrole par an.

Dossier:
Crise diplomatique entre les Etats-Unis et la Biélorussie (11)