• fra
21:05 19 Avril 2015
Direct
International

Géorgie: un ancien expert et diplomate haut placé soupçonné d'espionnage (Intérieur)

International
(mis à jour 21:17 27.01.2015) URL courte
000
Le politologue et expert militaire Vakhtang Maïssaïa, arrêté par les forces de l'ordre géorgiennes, est soupçonné d'espionnage pour le compte d'un "Etat voisin", a annoncé mercredi l'agence News-Georgia en référence au ministère géorgien de l'Intérieur.
TBILISSI, 6 mai - RIA Novosti. Le politologue et expert militaire Vakhtang Maïssaïa, arrêté par les forces de l'ordre géorgiennes, est soupçonné d'espionnage pour le compte d'un "Etat voisin", a annoncé mercredi l'agence News-Georgia en référence au ministère géorgien de l'Intérieur.

Le président Mikhaïl Saakachvili a annoncé mercredi qu'un "espion" non nommé arrêté en Géorgie à l'issue de la mutinerie d'un bataillon de blindés transmettait presque toutes les heures à l'"adversaire" des secrets relatifs aux mouvements des troupes géorgiennes pendant la guerre d'août de 2008. Selon M.Saakachvili, il s'agit du chef de la Direction du ministère des Affaires étrangères en charge des relations avec l'OTAN, qui a travaillé pendant plusieurs années pour le compte des services secrets d'un Etat voisin.

Le communiqué ministériel souligne que M.Maïssaïa avait accès à des secrets d'Etat et entretenait des relations avec les services de renseignement d'un pays étranger.

D'après l'enquête, le politologue rédigeait des informations contenant en partie des secrets d'Etat et les chiffrait avant de les transmettre par courriel. Ces informations concernaient la situation politique, militaire et économique en Géorgie, les remaniements ministériels et les achats d'armes et de matériels de guerre.

"En août 2008, pendant la guerre entre la Géorgie et la Russie, il transmettait toutes les heures des informations relatives aux unités géorgiennes, à la quantité des matériels de guerre engagés et aux lieux de leur déploiement", affirme l'Intérieur géorgien.

Si la faute de M.Maïssaïa est prouvée, il est passible d'une peine allant jusqu'à 12 ans de réclusion criminelle.

M.Maïssaïa a été arrêté mardi, à l'issue de la mutinerie à Moukhrovani, à 20 km de Tbilissi, où un bataillon de blindés exigeait un dialogue entre l'opposition et le pouvoir. Plus tard, l'Intérieur géorgien a annoncé avoir déjoué un coup d'Etat ourdi par des ex-militaires.

L'opposition qui exige depuis près d'un mois la démission de M.Saakachvili estime que l'incident a été orchestré par le pouvoir dans le but de détourner l'attention du peuple des problèmes réels que connaît le pays.