Direct
International

Tbilissi projetait une offensive contre l'Abkhazie (Medvedev)

International
URL courte
Conflit osséto-géorgien (188)
0500

La Géorgie, qui a lancé une offensive contre l'Ossétie du Sud en août 2008, envisageait une opération militaire semblable contre l'Abkhazie, a assuré jeudi le président Dmitri Medvedev dans une interview aux journalistes russes et géorgiens.

La Géorgie, qui a lancé une offensive contre l'Ossétie du Sud en août 2008, envisageait une opération militaire semblable contre l'Abkhazie, a assuré jeudi le président Dmitri Medvedev dans une interview aux journalistes russes et géorgiens.

"J'en suis persuadé. L'Ossétie du Sud est un maillon faible, un petit pays fragile et pas très peuplé", a indiqué le chef de l'Etat russe dans une interview à la chaîne de télévision anglophone Russia Today (RT), à la Première chaîne d'information du Caucase (Géorgie) et à la radio Echo de Moscou.

"Mesurons nos forces là-bas, et au cas où sa marche, on essayera de restaurer l'ordre constitutionnel en Abkhazie, se seraient-ils dit. Mais ça n'a pas marché, ce fut une erreur fatale", a expliqué M.Medvedev à quelques jours du troisième anniversaire du conflit.

Interrogé sur les raisons de la reconnaissance de l'indépendance de l'Abkhazie en août 2008, le président a répondu qu'il n'était pas possible de reconnaitre une république autoproclamée en ignorant l'autre.

"Ce qui s'est passé (l'offensive géorgienne contre l'Ossétie du Sud, ndlr) me fait toujours mal, mais notre décision de riposter contre Tbilissi et de reconnaître ces deux républiques caucasiennes était absolument juste", a conclu le président russe.

Le 8 août 2008, l'armée géorgienne a lancé une offensive militaire contre l'Ossétie du Sud, détruisant Tskhinvali, la capitale. La Russie a opposé une riposte militaire de grande envergure destinée à contraindre la Géorgie à la paix avant de reconnaître le 26 août l'indépendance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie. Affirmant avoir été "victime d'une provocation russe", la Géorgie a rompu ses relations diplomatiques avec Moscou et proclamé les républiques "territoires occupés".

La Russie a déployé ses contingents militaires sur le territoire de ces républiques aux termes d'accords bilatéraux.

Dossier:
Conflit osséto-géorgien (188)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres