• fra
09:49 03 Mars 2015
Direct
International

Biélorussie: les sanctions de l'UE ne mènent à rien (diplomatie)

International
(mis à jour 21:20 27.01.2015)
100
La Biélorussie espère que les ambassadeurs européens rappelés pour consultations expliqueront à leurs gouvernements respectifs l'absence de perspectives des sanctions contre Minsk, a déclaré le porte-parole de la diplomatie biélorusse Andreï Savinykh.

La Biélorussie espère que les ambassadeurs européens rappelés pour consultations expliqueront à leurs gouvernements respectifs l'absence de perspectives des sanctions contre Minsk, a déclaré le porte-parole de la diplomatie biélorusse Andreï Savinykh.

"Si les ambassadeurs réussissent à expliquer dans leurs capitales l'absence de perspectives de la politique des sanctions et de pression, cela (le rappel, ndlr) aura un caractère positif", a insisté M.Savinykh.

"Dans ce contexte, leur déplacement pourrait favoriser le retour au dialogue constructif, ce que propose d'ailleurs la partie biélorusse", a ajouté le porte-parole.

Les pays de l'UE ont convenu lundi d'élargir la liste des fonctionnaires biélorusses soumis à des "mesures restrictives". Il s'agit d'agents de la police et d'employés des tribunaux considérés comme responsables de la poursuite des opposants au régime. Les sanctions prévoient un gel des avoirs et une interdiction d'entrée dans les pays de l'Union.

En riposte, la Biélorussie a rappelé mardi son représentant permanent auprès de l'UE et son ambassadeur en Pologne. En outre, le ministère biélorusse des Affaires étrangères a proposé au chef de la mission de l'UE en Biélorussie et à l'ambassadeur polonais de regagner leurs capitales afin de "transmettre à leur direction la position ferme de la Biélorussie qui juge inacceptables la pression et les sanctions".

Le président du Parlement européen Martin Schulz a qualifié la démarche de la Biélorussie d'"acte hostile".

Les pays de l'UE ont décidé quant à eux de rappeler leurs ambassadeurs en Biélorussie. Selon la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton, "tous les ambassadeurs des pays-membres de l'UE en Biélorussie seront rappelés pour consultations en signe de solidarité et d'unité".