Direct
International

Biélorussie: la Lettonie opposée aux sanctions de l'UE

International
URL courte
0600

La Lettonie ne soutiendra pas les sanctions économiques à l'encontre de la Biélorussie, a annoncé jeudi aux journalistes le ministre des Affaires étrangères Andris Teikmanis, lors d'un point presse à Riga.

La Lettonie ne soutiendra pas les sanctions économiques à l'encontre de la Biélorussie, a annoncé jeudi aux journalistes le ministre des Affaires étrangères Andris Teikmanis, lors d'un point presse à Riga.

Selon lui, il est très probable que l'Union européenne décide d'imposer des sanctions économiques à l'encontre de la Biélorussie.

"Les pays de l'Union européenne semblent très décidés. La Lettonie a toujours participé très activement aux discussions sur les sanctions et s'y est toujours opposée, estimant qu'elles pouvaient avoir des conséquences très graves pour les citoyens biélorusses ordinaires", a souligné le ministre letton.

Selon lui, la Lettonie estime que l'isolement de la Biélorussie n'est pas la meilleure politique à suivre.

Les pays de l'UE ont convenu lundi d'élargir la liste des fonctionnaires biélorusses soumis à des "mesures restrictives". Il s'agit d'agents de police et judiciaires considérés comme responsables de la poursuite des opposants au régime. Les sanctions prévoient un gel des avoirs et une interdiction d'entrée dans les pays de l'Union.

En riposte, la Biélorussie a rappelé mardi son représentant permanent auprès de l'UE et son ambassadeur en Pologne. En outre, le ministère biélorusse des Affaires étrangères a proposé au chef de la mission de l'UE en Biélorussie et à l'ambassadeur polonais de regagner leurs capitales afin de "transmettre à leur direction la position ferme de la Biélorussie, qui juge inacceptables la pression et les sanctions".

Les pays de l'UE ont décidé quant à eux de rappeler leurs ambassadeurs en Biélorussie. Selon la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton, "tous les ambassadeurs des pays-membres de l'UE en Biélorussie seront rappelés pour consultations en signe de solidarité et d'unité".

Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres