• fra
06:11 28 Mars 2015
Direct
International

Libye: le CNT menace de recourir à la force contre Benghazi

International
(mis à jour 21:20 27.01.2015) URL courte
100
Le président du Conseil national de transition (CNT) en Libye, Moustapha Abdeljalil, a menacé mercredi d'utiliser la force armée contre l'est du pays, qui a proclamé hier son autonomie, ont annoncé les médias internationaux, se référant à la télévision libyenne.

Le président du Conseil national de transition (CNT) en Libye, Moustapha Abdeljalil, a menacé mercredi d'utiliser la force armée contre l'est du pays, qui a proclamé hier son autonomie, ont annoncé les médias internationaux, se référant à la télévision libyenne.

Selon M. Abdeljalil, les partisans de l'autonomie devraient savoir qu'ils sont manipulés par les "restes du régime de Kadhafi" et que les autorités de transition sont  "prêts à les en dissuader, même en recourant à la force".

La création d'une région autonome dans l'Est libyen, riche de pétrole, a été annoncée mardi lors d'un "congrès du peuple de Cyrénaïque", qui s'est réuni dans une banlieue de Benghazi, fief de la rébellion contre le régime du colonel Kadhafi en 2011. Selon les médias, il s'agit d'une vaste région s'étendant de Syrte (centre) à la frontière égyptienne.

Les participants au "congrès" ont nommé un Conseil suprême chargé de gouverner la nouvelle entité baptisée Cyrénaïque. La présidence du Congrès a été confiée au cheikh Ahmed Zoubaïr, cousin de l'ancien roi Idriss al-Senoussi renversé par Kadhafi.

Les experts estiment que le désir de certaines forces politiques libyennes de restaurer l'organisation fédérale du pays s'explique par des raisons historiques. Après son accession à l'indépendance en 1951, le Royaume uni de Libye s'est constitué en fédération de trois provinces autonomes: la Cyrénaïque, la Tripolitaine et le Fezzan. Ce système a été supprimé à la fin du règne d'Idriss 1er pour faire place à un Etat centralisé renforcé par Mouammar Kadhafi après son arrivée au pouvoir en 1969.