Direct
International

Quatre personnalités musulmanes interdites d'entrée en France

International
URL courte
0000

La France a interdit l'entrée sur son territoire de quatre prédicateurs musulmans dont les déclarations avaient été jugées comme présentant "un fort risque de troubles à l'ordre public", lit-on dans un communiqué commun des ministères français de l'Intérieur et des Affaires étrangères diffusé jeudi.

La France a interdit l'entrée sur son territoire de quatre prédicateurs musulmans dont les déclarations avaient été jugées comme présentant "un fort risque de troubles à l'ordre public", lit-on dans un communiqué commun des ministères français de l'Intérieur et des Affaires étrangères diffusé jeudi.

Ainsi, Akrima Sabri, ex-grand mufti de Palestine, le théologien saoudien Ayed Bin Abdallah Al Qarni, l'imam égyptien Safwat Al Hijazi, et Abdallah Basfar, grand imam en Arabie, invités au congrès de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF) prévu du 6 au 9 avril au Bourget, près de Paris, se sont vu refuser ou retirer la possibilité de se rendre sur le territoire français.

Selon le document, les "propos tenus par ces personnes (…) portent gravement atteinte aux principes de la République".

Dans le même temps, le cheikh qatari Youssef Al Qaradawi, considéré comme le plus influent théologien du monde arabe, et le prédicateur égyptien cheikh Mahmoud Al Masri ont quant à eux renoncé à se rendre en France, précise le communique.

La France regrette également la venue de l'islamologue suisse Tariq Ramadan, "dont les positions et les propos sont contraires à l'esprit républicain".

Cette décision intervient une semaine après la mort, lors d'une opération policière, de Mohamed Merah, auteur des massacres de Montauban et de Toulouse.

"Alors que la France est frappée par des extrémistes qui l'attaquent au nom d'idéologies ou de croyances dévoyées", il est capital que la liberté d'expression s'exerce "dans le cadre de la loi et dans le respect des valeurs fondamentales qui sont les nôtres", soulignent Alain Juppé et Claude Guéant.

Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres