Direct
International

Corée du Nord: l'Onu élargit ses sanctions

International
URL courte
Nucléaire coréen (272)
0100

Trois compagnies publiques nord-coréennes ont été inclues mercredi dans la "liste noire" du Conseil de sécurité de l'Onu suite au récent tir d'un missile balistique effectué par Pyongyang.

Trois compagnies publiques nord-coréennes ont été inclues mercredi dans la "liste noire" du Conseil de sécurité de l'Onu suite au récent tir d'un missile balistique effectué par Pyongyang.

Il s'agit de l'Amroggang Development Banking Corporation, de la Green Pine Conglomerat et de la Korea Heungjin Trading Company.

Les Etats-Unis, l'Union européenne et le Japon ont présenté au Conseil de sécurité une quarantaine d'entreprises afin de les ajouter à la "liste noire" frappant la Corée du Nord. La Chine, alliée de Pyongyang, a opposé son refus et le comité des sanctions a dû sanctionner seulement trois compagnies.

Onze entreprises impliquées dans la conception d'armes de destruction massive figurent ainsi sur la liste des sanctions visant la Corée du Nord.

Le 13 avril, la Corée du Nord a lancé un missile balistique avec à son bord un satellite. Le tir s'est soldé par un échec. Les débris du missile sont retombés au large de la péninsule coréenne. Plusieurs pays qualifient le tir d'essai camouflé d'un missile balistique capable de porter une charge nucléaire.

Le Conseil de sécurité a adopté le 16 avril une déclaration "condamnant fermement" Pyongyang pour son tir de missile. L'Onu a également menacé d'adopter de nouvelles sanctions contre Pyongyang. Ce dernier promet à son tour de poursuivre ses essais nucléaires.

Dossier:
Nucléaire coréen (272)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik