Direct
International

Affaire Timochenko: l'Ukraine annule un sommet d'Europe centrale à Ialta

International
URL courte
Procès contre l'ex-première ministre Ioulia Timochenko (163)
0100

Kiev a annulé un sommet d'Europe centrale, prévu à Ialta les 11 et 12 mai, suite au refus d'y participer de certains chefs d'Etat, préoccupés par le sort de l'ex-première ministre ukrainienne Ioulia Timochenko, a annoncé Alexandre Dikoussarov, porte-parole de la diplomatie ukrainienne.

Kiev a annulé un sommet d'Europe centrale, prévu à Ialta les 11 et 12 mai, suite au refus d'y participer de certains chefs d'Etat, préoccupés par le sort de l'ex-première ministre ukrainienne Ioulia Timochenko, a annoncé mardi Alexandre Dikoussarov, porte-parole de la diplomatie ukrainienne.

"L'Ukraine juge nécessaire de reporter sine die le sommet et de ne pas le tenir, comme prévu, dans la ville de Ialta (mer Noire) les 11 et 12 mai prochains", a déclaré le diplomate devant les journalistes à Kiev.

Les dirigeants de certains pays européens, notamment de l'Allemagne, de l'Estonie, de la Lettonie, de la République tchèque, de l'Autriche et de l'Italie, ont renoncé à participer au sommet de Ialta en signe de protestation contre le comportement des autorités ukrainienne à l'égard de l'ancienne première ministre Ioulia Timochenko qui purge une peine de sept ans de prison pour abus de pouvoir.

Les relations entre l'Union européenne et l'Ukraine se sont refroidies depuis le procès de Mme Timochenko, bloquant les perspectives d'un accord d'association entre les deux parties. L'incarcération de Mme Timochenko, suite à un procès qualifié de "politique" par l'UE, a créé de sérieuses tensions diplomatiques, et plusieurs pays ont décidé de boycotter la réunion.

Dossier:
Procès contre l'ex-première ministre Ioulia Timochenko (163)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres