• fra
17:58 25 Avril 2015
Direct
International

Libye: Moscou compte relancer la coopération militaire

International
(mis à jour 21:20 27.01.2015) URL courte
Libye après la mort de Mouammar Kadhafi (95)
400
La Russie compte relancer la coopération et technique avec les nouvelles autorités libyennes suite à la levée dimanche de l'embargo russe sur les exportations d'armes vers la Libye, a déclaré le président du conseil public du ministère russe de la Défense Igor Korottchenko.

La Russie compte relancer la coopération et technique avec les nouvelles autorités libyennes suite à la levée dimanche de l'embargo russe sur les exportations d'armes vers la Libye, a déclaré mardi le président du conseil public du ministère russe de la Défense Igor Korottchenko.

"Nous espérons que les nouvelle autorités libyennes confirmeront les obligations prises par leur pays dans le cadre des contrats passés avec la Russie, qu'elles assureront le financement et poursuivront la coopération militaire et technique avec la Russie", a indiqué M.Korottchenko.

La Russie envisage notamment de poursuivre la modernisation des matériels de guerre de fabrication soviétique et russe livrés à la Libye, selon lui.

"Moscou souhaite coopérer avec la Libye dans le domaine militaire et technique et peut y fournir de nouvelles armes et moderniser des armes qui se trouvent déjà en Libye", a conclu le responsable russe.

Le président russe Dmitri Medvedev a levé dimanche l'embargo sur les livraisons d'armes à la Libye, introduit par la Russie le 10 mars 2011. Ce décret, l'un des derniers signés par M.Medvedev en qualité de président, tient compte des résolutions 2009 et 2016 du Conseil de sécurité de l'ONU, prévoyant une levée des sanctions, ouvrant l'accès du Conseil National de transition (CNT) aux fonds libyens gelés et mettant fin, à compter du 31 octobre, à la zone d'exclusion aérienne en Libye.

Sous le régime de Mouammar Kadhafi, la Libye figurait parmi les gros clients du complexe militaro-industriel russe. En avril 2008, Tripoli et Moscou ont signé un accord prévoyant la suppression de 4,5 milliards de dollars de dettes libyennes en échange de contrats de livraison d'armes russes. Or, ces contrats n'ont jamais été conclus. Les parties se sont bornées à signer des mémorandums consacrant l'intention de Tripoli d'acheter des systèmes antiaériens Tor-M1, 48 chars T-90C, un sous-marin diesel et des lance-roquettes multiples. En 2009 et 2010, les deux pays ont signé plusieurs contrats prévoyant la modernisation des armes de fabrication soviétique et russe.

Dossier:
Libye après la mort de Mouammar Kadhafi (95)