Direct
Politique

Astrakhan: l'ex-candidat au poste de maire prêt à arrêter la grève de la faim

Politique
URL courte
Situation à Astrakhan suite à l'élection du maire (12)
0200

L'ancien candidat au poste de maire de la ville d'Astrakhan, Oleg Cheïne (Russie Juste, parti d'opposition), a déclaré qu'il arrêterait la grève de la faim dès que seront relâchés ses trois partisans, interpellés la veille par la police et placés en garde à vue pour trois jours.

L'ancien candidat au poste de maire de la ville d'Astrakhan, Oleg Cheïne (Russie Juste, parti d'opposition), a déclaré samedi qu'il arrêterait la grève de la faim dès que seront relâchés ses trois partisans, interpellés la veille par la police et placés en garde à vue pour trois jours.

"Dès que mes partisans seront relâchés, j'arrêterai la grève de la faim", a dit l'opposant lors d'une action organisée au centre de la ville en signe de son soutien.

Vendredi 20 avril, une quinzaine de sympathisants de M.Cheïne ont essayé d'organiser à Astrakhan les "funérailles de la liberté d'expression", en déposant une gerbe à l'entrée de la filiale municipale de VGTRK (Compagnie d'Etat de télévision et de radiodiffusion). Les opposants ont affirmé que la compagnie passait pratiquement sous silence la grève de la faim de M.Cheïne. La police a interpellé trois participants à l'action, et le tribunal les a condamnés à trois jours de garde à vue.

Ayant perdu l'élection du maire d'Astrakhan face au candidat du parti au pouvoir Russie unie, Oleg Cheïne et d'autres opposants ont entamé début mars dernier une grève de la faim en signe de protestation contre les résultats du scrutin.

Dossier:
Situation à Astrakhan suite à l'élection du maire (12)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres