Pourparlers Vladimir Poutine - Abdelaziz Bouteflika à Alger

Les pourparlers entre Vladimir Poutine et Abdelaziz Bouteflika ont commencé à Alger. Les présidents russe et algérien se sont rendus de l'aéroport au Palais El Mouradia à Alger. La rencontre a commencé en tête à tête et se poursuivra avec la participation des délégations. Les sujets principaux seront la coopération entre les deux pays dans les secteurs gazier, la dette, ainsi que la situation au Proche-Orient, en Irak et la lutte contre le terrorisme. Le chiffre d'affaires des échanges commerciaux entre la Russie et l'Algérie au cours des neuf premiers mois de 2005 s'est élevé à environ 300 millions de dollars.

ALGER, 10 mars - RIA Novosti. Les pourparlers entre Vladimir Poutine et Abdelaziz Bouteflika ont commencé à Alger. Les présidents russe et algérien se sont rendus de l'aéroport au Palais El Mouradia à Alger. La rencontre a commencé en tête à tête et se poursuivra avec la participation des délégations. Les sujets principaux seront la coopération entre les deux pays dans les secteurs gazier, la dette, ainsi que la situation au Proche-Orient, en Irak et la lutte contre le terrorisme.

Le chiffre d'affaires des échanges commerciaux entre la Russie et l'Algérie au cours des neuf premiers mois de 2005 s'est élevé à environ 300 millions de dollars. Il s'agit, pour l'essentiel, de livraisons dans le cadre de la coopération militaire et technique, de matériel agricole et industriel, de métaux ferreux et d'engrais. L'année dernière, les exportations de céréales russes ont été multipliées par deux. L'Algérie fournit à la Russie des matières premières minérales, du phosphate de calcium et des dattes.

"Il faut rechercher de nouveaux moyens d'intensifier la coopération commerciale et économique, notamment dans les secteurs pétrogazier, militaire et technique, métallurgique, industriel et dans la construction d'ouvrages civils, dans l'irrigation et l'infrastructure des transports", a déclaré à RIA Novosti Serguei Prikhodko, assistant du président russe.

"Un des objectifs importants de la visite est de progresser vers le règlement définitif du vieux problème de la dette", a-t-il fait remarquer.

En ce qui concerne le secteur énergétique, la Russie considère l'Algérie comme un partenaire naturel et un concurrent, compte tenu notamment des importantes réserves algériennes de gaz. L'Algérie occupe la septième place dans le monde pour les réserves de gaz naturel (4 550 milliards de mètres cubes) et la quatrième pour son exportation, après la Russie, le Canada et la Norvège: 60 milliards de mètres cubes par an.

Les accords concrets en matière de coopération dans le secteur énergétique seront entérinés par des documents dont la signature est prévue après la rencontre entre les présidents russe et algérien. Il s'agit notamment du mémorandum de coopération entre Gazprom et Sonatrach, Société nationale pétrolière algérienne. Un document analogue sera signé par Lukoil.

La coopération militaire et technique est une autre question importante.

Une attention particulière sera accordée à la situation au Proche-Orient. La situation autour de la Syrie et du Liban, ainsi que la situation en Irak seront également examinées.

Il sera notamment question de la récente visite des leaders du Hamas en Russie.

"La Russie confirmera son intention de continuer à participer activement aux actions concertées de la communauté mondiale en vue d'aider l'Afrique à résoudre ses problèmes sensibles", a ajouté l'assistant du président.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала