"L'Evangile selon Judas": le patriarche russe dénonce une hérésie

Le chef de l'Eglise orthodoxe russe Alexis II a appelé lundi ses fidèles à prendre leurs distances par rapport à "l'Evangile selon Judas", manuscrit datant des premiers siècles après J.-C. récupéré récemment en Egypte et attribué à l'apôtre qui a trahi Jésus.

MOSCOU, 17 avril - RIA Novosti. Le chef de l'Eglise orthodoxe russe Alexis II a appelé lundi ses fidèles à prendre leurs distances par rapport à "l'Evangile selon Judas", manuscrit datant des premiers siècles après J.-C. récupéré récemment en Egypte et attribué à l'apôtre qui a trahi Jésus.

"Cet ouvrage ne doit pas vous induire en erreur. Nous considérons ces découvertes postérieures comme des témoignages de doctrines hérétiques qui circulaient aux IIe et IIIe siècles", a souligné le patriarche de Moscou et de toutes les Russies.

"L'hérésie du gnosticisme était répandue aux IIe et IIIe siècles après J.-C. auxquels remonterait l'Evangile selon Judas qui établit un trait d'égalité entre la vertu et le vice", a-t-il indiqué, ajoutant que l'histoire millénaire du christianisme avait connu plus d'une tentative en vue de semer le doute dans les âmes.

Un manuscrit en papyrus récupéré récemment en Egypte est présenté comme la seule copie connue de "l'Evangile selon Judas". Dans cet "Evangile", Judas n'apparaît pas comme un traître mais comme un initié qui aurait dénoncé Jésus aux Romains, à la demande de ce dernier et pour la rédemption du monde.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала