L'Algérie fonde ses espoirs sur la présidence russe au G-8

MOSCOU, 18 avril - RIA Novosti. L'Algérie espère que la Russie qui assume en 2006 la présidence du G-8 contribuera à résoudre les problèmes du continent africain, a déclaré le représentant spécial du président algérien, Abdelkader Messahel, à l'issue d'un entretien mardi à Moscou avec le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

"Nous sommes heureux que lors de la présidence russe au G-8 l'Afrique continue de figurer à l'agenda de ce club international influent et que le sommet de Saint-Pétersbourg donne lieu à un débat sur l'approvisionnement en énergie des pays africains et les problèmes de la santé et de l'enseignement en Afrique", a indiqué le responsable algérien.

Lors de cet entretien, les deux diplomates ont échangé des vues sur une série de problèmes internationaux d'intérêt commun, dont le règlement du conflit au Sahara occidental. Selon M. Messahel, les dirigeants algériens sont d'accord avec Moscou sur la nécessité de régler le conflit sahraoui sur la base des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l'ONU.

"L'Algérie est convaincue que le problème du Sahara occidental doit être réglé sur la base du droit à l'autodétermination du peuple sahraoui en conformité avec les décisions de l'ONU et le droit international", a souligné le représentant algérien.

"L'ONU a une riche expérience en matière de règlement des conflits dans les anciennes colonies sur la base du droit des peuples à l'autodétermination et à choisir librement leur avenir. Cette riche expérience a été accumulée, entre autres, par la mission de l'ONU au Sahara occidental", a-t-il ajouté.

Le conflit au Sahara occidental se poursuit depuis 1975. L'Algérie héberge sur son territoire le siège du Front Polisario qui réclame l'indépendance de cette ancienne colonie espagnole sous juridiction marocaine.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала