Les constructions navales russes se battent pour un contrat algérien

MOSCOU, 28 juin - RIA Novosti. Les chantiers navals russes convoitent un nouveau grand contrat d'exportation. L'Algérie a passé commande de deux frégates au Service fédéral pour la coopération technico-militaire, selon le journal Kommersant.

Severnaïa verf a été désigné exécutant principal du contrat dont le montant est estimé à pas moins de 800 millions de dollars. Cependant, Rosoboroneksport (société russe d'exportation d'armes) suggère à l'Algérie de commander les navires à l'usine de constructions navales de Zelenodolsk (Tatarstan) et à l'usine Iantar (Kaliningrad). Cette démarche intervient après la suspension des négociations de l'Etat avec la Mejprombank, propriétaire de Severnaïa verf, concernant la vente d'entreprises contrôlées par elle.

Les experts sectoriels estiment que la tentative faite par Rosoboroneksport pour ravir le contrat à Severnaïa verf n'ont pas pour origine un souhait des acheteurs des navires ou des raisons économiques.

L'année dernière la Mejprombank avait renoncé à intégrer le holding de constructions navales et à placer ses entreprises sous contrôle public. Si bien qu'au début de cette année un contrat de trois frégates (1,5 milliard de dollars) commandées par l'Inde a été repris à Severnaïa verf et confié à Iantar.

Ensuite Rosoboroneksport a proposé à la Mejprombank de lui vendre Severnaïa verf et l'usine Baltiiski. Cependant, les négociations avec la banque n'ont pas abouti. "La banque a avancé un prix deux fois supérieur à celui payé par le groupe IST pour l'usine Baltiiski (150-170 millions de dollars selon les experts), a expliqué une source proche des négociations. Les créances importantes du chantier naval avaient été incluses dans le prix".

Au cours d'une conférence tenue au début du mois de juin chez le président Vladimir Poutine le vice-premier ministre et ministre russe de la Défense, Sergueï Ivanov, s'était bien entendu plaint de la qualité du travail de Severnaï verf et de l'usine Baltiiski.

Il est probable que le contrat algérien sera utilisé comme moyen de pression dans le conflit entre les structures publiques et la Mejprombank. Mardi à Nijni Novgorod le directeur général de Rosoboroneksport, Sergueï Tchemezov, a déclaré que la compagnie espérait rapidement prendre part à la création du holding de constructions navales.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала