Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Russie: Priorité à la diversification des productions

S'abonner
La diversification des productions figure parmi les tâches prioritaires des sociétés russes, a déclaré Alexandre Chokhine, président de l'Union des industriels et chefs d'entreprise de Russie (RSPP).
MOSCOU, 6 février - RIA Novosti. La diversification des productions figure parmi les tâches prioritaires des sociétés russes, a déclaré Alexandre Chokhine, président de l'Union des industriels et chefs d'entreprise de Russie (RSPP).

"Bien que les sociétés russes procèdent à une transformation poussée des matières premières, nous avons encore des progrès à faire dans ce domaine", a-t-il précisé lors d'une rencontre du président Poutine avec les dirigeants des plus grandes sociétés russes.

Selon M. Chokhine, même si la situation actuelle favorise la croissance économique, cette croissance ne peut toutefois pas nous satisfaire, car elle tient tout d'abord à la conjoncture mondiale favorable.

Le président de la RSPP a constaté que même si le gouvernement avait accepté d'encourager les industries de transformation russes, de nombreux problèmes étaient encore à régler. A son avis, il faut assurer les livraisons ininterrompues de matières premières aux entreprises de transformation. Quant aux licences d'exploitation des gisements, elles doivent être délivrées pour une longue période, compte tenu des programmes d'investissement adoptés par les sociétés qui pratiquent la transformation poussée des matières premières.

Le président de la RSPP estime que les produits résultant de la transformation poussée sont plus difficiles à écouler sur les marchés mondiaux que les matières premières. "Aussi, faut-il y créer des conditions favorables pour les sociétés russes", a-t-il souligné.

"Certains de nos concurrents étant des pays en voie de développement, nous ne pouvons pas les sanctionner lorsqu'ils nous livrent des produits à des prix de dumping. Cependant, ces pays n'hésitent pas à user de mesures prohibitives à notre égard", a indiqué M. Chokhine.

"Un protectionnisme raisonnable ne serait pas superflu", a-t-il précisé.

En évoquant l'utilisation du Fonds d'investissement par les sociétés, le président de la RSPP a constaté que "les ressources de ce Fonds ne sont pas engagées comme elles devraient l'être". Une partie des projets qui nécessitent ces ressources pourraient être réalisés à l'aide d'autres mécanismes, notamment de concessions. M. Chokhine a invité le gouvernement à définir des projets prioritaires en matière de transformation et à lancer des appels d'offres pour mieux répartir les ressources du Fonds d'investissement.

S'agissant d'un problème aussi important que la remboursement de la TVA, Alexandre Chokhine a fait savoir que la Douma et le gouvernement russe avaient apporté au Code fiscal des amendements susceptibles de simplifier cette procédure. "Cependant, a-t-il précisé, l'expérience démontre que plus la transformation des matières premières est poussée, plus il devient difficile de récupérer la TVA. A l'heure actuelle, le remboursement de la taxe se fait à 100% par voie judiciaire", a indiqué le président de la RSPP.

Il a noté que "si la gestion de la TVA n'est pas simplifiée, l'Union des industriels et chefs d'entreprise de Russie exigera que la taxe soit ramenée à 10% et non pas à 13% comme le propose le gouvernement".

D'une part cette solution entraînerait des pertes pour le budget, mais d'autre part elle ne serait pas écrasante pour les entreprises et réduirait les bénéfices des milieux criminels qui se chargent du remboursement de la taxe. M. Chokhine a invité le gouvernement à modifier son attitude envers la création de holdings spécialisées dans la transformation poussée de matières premières. A son avis, c'est parce que le gouvernement n'encourage pas leur fondation que ces holdings se constituent sous forme de sociétés offshores.

Le président de la RSPP a également proposé de définir les régions et les secteurs d'économie où les sociétés de production nouvellement fondées bénéficieraient de facilités fiscales.

En évoquant la politique douanière, M. Chokhine a constaté que le gouvernement avait récemment annulé les taxes d'importation sur les équipements qui ne sont pas produits en Russie.

"Nous proposons de les supprimer pour une période correspondante à celle de l'activité des sociétés russes en matière d'investissement", a-t-il souligné.

Le président de la RSPP a suggéré d'offrir aux entreprises la possibilité d'acheter des terrains à terme et a dénoncé le cloisonnement administratif qui "gêne la réalisation de nombreux projets".

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала