Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'assistant du président russe insatisfait du niveau du dialogue Russie-UE

S'abonner
La Russie et l'UE doivent débattre plus intensivement des sujets qui suscitent des désaccords, pour prévenir l'apparition d'une ligne de partage sur le continent, estime Sergueï Iastrjembski, sherpa russe pour le développement des rapports avec l'Union européenne.
PARIS, 23 mars - RIA Novosti. La Russie et l'UE doivent débattre plus intensivement des sujets qui suscitent des désaccords, pour prévenir l'apparition d'une ligne de partage sur le continent, estime Sergueï Iastrjembski, sherpa russe pour le développement des rapports avec l'Union européenne.

"Notre dialogue sur la sécurité en Europe dans son ensemble et sur les projets des Etats-Unis de déployer leur système de défense antimissile en Pologne et en République tchèque n'est pas suffisamment intense. Ce problème concerne non seulement ces deux pays, les Etats-Unis et la Russie, il concerne aussi l'OTAN et toute l'Europe", a déclaré Sergueï Iastrjembski à l'Institut français des relations internationales à Paris.

Il est certain que les projets des Etats-Unis "présentent un risque de création d'une ligne de partage sur notre continent après 17 années de travail commun en vue de supprimer définitivement cette ligne de confrontation".

Au cours de la rencontre qui a réuni des spécialistes des rapports russo-européens, des experts politiques, des étudiants et des journalistes, Sergueï Iastrjembski a constaté l'absence de l'unanimité dans le dialogue Russie-UE et a proposé de débattre des sujets qui suscitent des désaccords.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала