Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Transfert du Soldat de bronze en Estonie: un précédent contagieux en Lituanie

S'abonner
VILNIUS, 2 mai - RIA Novosti. Le président lituanien Valdas Adamkus a reçu mercredi le président du parlement estonien Ene Ergma et lui a déclaré son soutien au transfert du monument au Soldat libérateur du centre de Tallinn vers un cimetière militaire.

Le président lituanien a prié son hôte de transmettre à son homologue estonien Tomas Henrik Ilves une lettre de solidarité personnelle.

La Lituanie, selon le président Adamkus, est préoccupée par la réaction des autorités russes qui ont résolument condamné le démantèlement du monument militaire.

Enfin, trois "organisations patriotiques" lituaniennes ont diffusé mercredi une déclaration commune dans laquelle elles condamnent l'"ingérence" de la Russie dans les affaires intérieures de la Lituanie et appellent à se "débarrasser" des monuments soviétiques en Lituanie.

"Nous proposons aux organismes compétents lituaniens de prendre des mesures résolues pour démonter les monuments glorifiant le régime d'occupation soviétique dans les villes lituaniennes, ainsi que les monuments aux citoyens qui ont trahi la Lituanie, et de transférer les restes de militaires soviétiques des centres-villes vers leurs lieux de repos éternel", peut-on lire dans le texte de cette déclaration.

Le monument au Soldat libérateur à Tonismagi, au centre de Tallinn, a été démantelé le 27 avril. Les actes des autorités ont provoqué des troubles de masse. Depuis le 27, la police à procédé à un millier d'interpellations. Les désordres ont fait un mort et des dizaines de blessés. Le 30, la statue a été réinstallée dans le cimetière militaire de Tallinn. L'ouverture solennelle du monument dans un nouvel emplacement est fixée pour le 8 mai, jour où l'Europe célèbre la victoire sur le fascisme.

Au lendemain du démantèlement du monument, le 28 avril, les autorités estoniennes ont commencé à ouvrir les tombes de soldats soviétiques morts en automne 1944 lors de la libération de l'Estonie de l'occupation nazie, dans le but d'identifier les restes et de les réinhumer dans le cimetière militaire.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала