Transfert de l'argent nord-coréen de la Banco Delta Asia: des banques US proposent leur médiation

TOKYO, 7 mai - RIA Novosti. Les Etats-Unis étudient la possibilité de recourir aux institutions financières américaines pour transférer l'argent nord-coréen de la Banco Delta Asia (BDA) vers des pays tiers, annonce lundi l'agence Yonhap en se référant à des sources diplomatiques.

Une décision définitive sur l'assistance directe à la restitution de l'argent à Pyongyang sera prise dès qu'une banque américaine, prête à jouer le rôle de médiateur, ainsi qu'un moyen légal de faire une exception pour elle, en vue de contourner l'interdiction sur les opérations avec la BDA auront été trouvés.

La décision d'inscrire la BDA sur la "liste noire" des banques, avec lesquelles tous les contacts d'affaires sont interdits aux institutions financières américaines, a été prise début mars et est entrée officiellement en vigueur le 18 avril.

Selon une source, Washington est contraint de recourir à cette variante, car les banques d'autres pays refusent d'admettre l'argent nord-coréen sur leurs comptes.

Environ 25 millions de dollars ont été bloqués en septembre 2005 sous la pression des Etats-Unis qui affirmaient que la Corée du Nord avait utilisé ces comptes pour le blanchiment d'argent. Au cours de ce printemps, les comptes ont été débloqués, mais l'argent n'est toujours pas viré, car d'autres banques refusent d'accepter cet argent.

Cependant, la Corée du Nord n'a toujours pas commencé à remplir ses engagements conformément aux résultats du round de février des pourparlers à six, en assurant qu'elle le ferait dès qu'elle serait certaine que l'accès aux comptes de la BDA est effectivement ouvert et qu'elle pourra enfin récupérer son argent.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала