Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Moscou doit miser sur les armements très efficaces (analyste russe)

S'abonner
Une course aux armements provoquée par les projets américains de défense antimissile (ABM) globale est en cours dans le monde, la Russie doit donc miser sur les armements très efficaces, capables de contrer les éléments de l'ABM américain, estime Viatcheslav Nikonov, président de la fondation Politika.
MOSCOU, 4 juin - RIA Novosti. Une course aux armements provoquée par les projets américains de défense antimissile (ABM) globale est en cours dans le monde, la Russie doit donc miser sur les armements très efficaces, capables de contrer les éléments de l'ABM américain, estime Viatcheslav Nikonov, président de la fondation Politika.

"Si le potentiel nucléaire américain s'étend sur le territoire européen, nous devrons prendre de nouvelles cibles en Europe", a affirmé le président russe dans un entretien à plusieurs médias occidentaux. Suite à cette déclaration, certains experts mettent en garde contre une possibilité de reprise de la course aux armements.

"Elle (course aux armements) est déjà en cours", a déclaré par téléphone Viatcheslav Nikonov dans une interview à RIA Novosti.

"Les capacités militaires des Etats-Unis sont bien plus grandes, ils dépensent pour la défense à peu près 25 à 30 fois plus que la Fédération de Russie. Evidemment, pour la Russie, se laisser entraîner dans une course avec l'Amérique serait suicidaire. Nous ne devons pas le faire, car l'économie américaine est plus puissante que celle de la Russie. Il faut miser sur les armements très efficaces, capables de contrer les éléments de la défense antimissile", estime M. Nikonov.

Vladimir Poutine a déclaré nettement dans son interview que les dépenses militaires de la Fédération de Russie ne devaient pas dépasser 2,7% du PIB, ce qui est à la portée de n'importe quel pays, a souligné l'analyste politique.

Commentant les rapports actuels entre Moscou et Washington, Viatcheslav Nikonov a noté qu'ils n'avaient jamais été aussi mauvais ces vingt dernières années, se disant cependant certain qu'une nouvelle guerre froide était impossible.

"Cet épisode (la guerre froide), assez long dans l'histoire, a été caractérisé par la confrontation bipolaire entre les deux systèmes mondiaux en n'importe quel point du globe. Ce n'est pas le cas aujourd'hui, il n'y a qu'une superpuissance dans le monde: les Etats-Unis, qui ont des intérêts globaux, l'Etat russe ne l'est pas", a expliqué l'expert.

Il n'y a pas de confrontation entre la Russie et les Etats-Unis, a-t-il en outre ajouté.

"Cependant, les relations sont au plus bas depuis 20 ans et la tendance à la détérioration est évidente", a avancé Viatcheslav Nikonov.

Bien que la Russie ait fait, d'une manière ou d'une autre, des concessions ces quinze dernières années, "les rapports se sont détériorés et elle n'a rien obtenu en échange".

"La Russie en a assez. A présent, sa position consiste à ne pas soutenir les actions américaines qui représentent une menace pour la stabilité mondiale et qui sont contraires aux intérêts nationaux de la Fédération de Russie", a conclu l'analyste.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала