Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Syrie prête à reprendre des négociations de paix avec Israël

S'abonner
DAMAS, 7 juin - RIA Novosti. La Syrie est prête à reprendre les négociations de paix avec Israël, mais n'est pas certaine que l'Etat hébreu soit effectivement intéressé à la paix, a déclaré jeudi devant les journalistes à Damas une source au sein des structures de pouvoir syriennes.

"Damas s'est plus d'une fois déclaré prêt à reprendre les négociations de paix avec Israël, mais l'Etat hébreu a invariablement rejeté toutes ces tentatives. Aussi doutons-nous de la sincérité des déclarations israéliennes sur la volonté de conclure la paix avec la Syrie", a ajouté la source.

Auparavant le président syrien Bachar Al-Assad a déclaré que le gouvernement israélien en place était beaucoup trop faible et ne pouvait, par conséquent, pas adopter une décision stratégique sur la reprise des négociations de paix avec la Syrie.

Ces derniers mois, la presse israélienne abonde littéralement en publications qui prédisent une guerre très proche avec la Syrie ou, par contre, la reprise des négociations de paix avec Damas, interrompues il y a sept ans.

A l'occasion de ces innombrables rumeurs sur une guerre imminente contre la Syrie au cours même de cet été, le premier ministre israélien Ehoud Olmert a déclaré qu'Israël était intéressé à maintenir la paix avec la Syrie et utilisait différents canaux diplomatiques pour faire parvenir cette information à Damas.

"Israël veut la paix avec la Syrie, nous ne souhaitons pas la guerre et il faut prendre garde à un scénario qui pourrait se produire à la suite d'un malentendu pouvant aboutir à une dégradation de la situation de sécurité", a dit M. Olmert, intervenant la veille lors d'une réunion militaro-politique du gouvernement israélien, presqu'entièrement consacrée aux relations avec la Syrie.

Ce disant, le premier ministre israélien a exhorté les membres du cabinet à s'abstenir à l'avenir des déclarations publiques sur un éventuel conflit avec la Syrie pouvant être mal interprétées par Damas.

Les négociations de paix entre la Syrie et Israël, parrainées par les Etats-Unis, ont été interrompues en janvier 2000 en raison de divergences sur la question du plateau du Golan syrien, occupé par Israël en 1967 et annexé en 1981.

Comme préalable du retour à la "table des négociations", Tel-Aviv a exigé de Damas qu'il cesse d'épauler les mouvements de résistance dans les Territoires palestiniens et au Liban, qu'il ferme chez lui les Q.G. de toute une série d'organisations palestiniennes qu'Israël qualifie de terroristes et qu'il renonce enfin à ses rapports stratégiques avec le régime iranien qui appelle à rayer l'Etat hébreu de la carte.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала