Les hôtels de Moscou sont les plus chers d'Europe

La fermeture générale, la démolition et la reconstruction des vieux hôtels dans le centre de Moscou a conduit à un tel manque de lits d'hôtel, que Moscou est devenue championne toutes catégories en termes de rentabilité du secteur hôtelier en Europe.

La fermeture générale, la démolition et la reconstruction des vieux hôtels dans le centre de Moscou a conduit à un tel manque de lits d'hôtel, que Moscou est devenue championne toutes catégories en termes de rentabilité du secteur hôtelier en Europe.

Selon une enquête de la compagnie internationale Tri Hospitality Consulting, Moscou est la ville où une nuit à l'hôtel coûte le plus cher (130,38 euros) parmi 10 grands centres touristiques européens. Même en pleine saison, on n'atteint pas les chiffres à deux zéros de Paris de Berlin (environ 80 euros à Paris).

Mais Moscou fait également état du plus bas taux de remplissage de ses hôtels, avec 66,7% en 2006 et 70% pour le début de l'année 2007, selon Colliers International. Les standards internationaux indiquent que le taux de remplissage de ce commerce doit être d'environ 70%, mais le phénomène moscovite, où le salaire du personnel est le plus bas d'Europe, peut s'expliquer selon les enquêteurs par le remboursement et les charges d'amortissement supportés par tous. Par exemple, les salaires du personnel représentent 20% des charges à Moscou contre 40% à Paris.

Il y avait environ 180 hôtels de différentes catégories en 2006 dans la capitale russe, quand Londres en comptait plus de 1.000 et Paris plus de 1.500.

"D'ici 2010, nous prévoyons de multiplier le nombre de chambres d'hôtels dans la ville par plus de deux. Au total, les hôtels de la capitale pourront accueillir 180 à 200.00 touristes par jour. Ces indices rejoignent les normes européennes", a déclaré à Izvestia le président de l'hôtel "Moscou", Alexandre Botchourov. "Près des trois quarts des nouveaux établissements seront des hôtels trois étoiles. Ils seront conformes au niveau européen pour les services complémentaires. En outre, le nombre de touristes visitant Moscou en 2010 devrait tripler, passant de 3,2 à 12 millions de personnes".

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала