Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Des inventeurs japonais créent un instrument de musique à partir d'une poupée russe

S'abonner
Des inventeurs japonais ont mis au point un instrument de musique moderne et original appelé " Matremine ", fusion des poupées russes traditionnelles et d'un instrument de musique inventé au siècle dernier.
TOKYO, 4 septembre - RIA Novosti. Des inventeurs japonais ont mis au point un instrument de musique moderne et original appelé " Matremine ", fusion des poupées russes traditionnelles et d'un instrument de musique inventé au siècle dernier.

Son nom, " matremine ", est formé à partir du nom de la poupée russe (" matriochka ") et du mot " thérémine " (ou thereminvox). Le thérémine est un instrument de musique électronique sur lequel on joue en déplaçant les mains à l'intérieur d'un champ magnétique, le long de deux antennes qui ne doivent pas être touchées, ce qui modifie la hauteur et la puissance du son.

" Il est très difficile de jouer du thérémine, c'est pourquoi le professeur de musique Masami Takeuchi, qui aime beaucoup cet instrument, a inventé le matremine, pour le rendre plus accessible et le rapprocher du grand public " a déclaré Sae Sato, directrice des cours de poupée russe musicale. Selon ce dernier, l'inventeur est une habituée de la Russie qui n'a pas choisi la poupée russe par hasard, mais par amour de la culture et du peuple russes.

Un son électronique original et une apparence inédite alliés à l'attrait des poupées russes et à une grande facilité d'utilisation, tels sont les éléments qui ont séduit les Japonais. Selon Sae Sato, depuis la mise en vente du premier exemplaire en 2004, plus de deux mille instruments ont été vendus, malgré un prix relativement élevé : près de 400 dollars.

Le nombre de personnes désireuses d'apprendre à jouer de cet instrument intéressant est en constante augmentation. Des cours spéciaux sont organisés dans des dizaines de villes même si, selon Sae Sato, c'est à Tokyo que l'instrument est le plus populaire. Il attire particulièrement les femmes de 25 à 35 ans, même si l'instrument compte une adepte de plus de 80 ans.

" On peut exécuter sur le matremine une musique des plus variées. On peut y jouer de la musique classique aussi bien que de la techno. Les grand-mères ne sont bien sûr par attirées par la techno, elles préfèrent l' " enka ", les chansons populaires japonaises " a ajouté Sae Sato.

La seule difficulté est selon elle liée au fait qu'une fois le champ magnétique effleuré, on ne peut pas arrêter le son, le jeu devant être ininterrompu. En outre, l'instrument de musique ne possédant pas de clavier, de manche doté de frettes ou d'autres repères, l'exécutant doit posséder une excellente oreille musicale. L'utilisation d'un casque est recommandée, celui-ci permettant de mieux entendre les notes.

Il existe au Japon plusieurs orchestres semi-professionnels de joueurs de matremine qui ont réalisé une tournée en Russie et en Europe, selon Mme Sato.

Les poupées russes destinées à la fabrication de matremines sont produites à Nijni-Novgorod et elles ne sont à l'heure actuelle vendues qu'au Japon, même si les créateurs espèrent que les Russes manifesteront à l'avenir de l'intérêt pour cet instrument.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала