Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Pas d'élections avant la réunification palestinienne (Abbas)

S'abonner
TEL-AVIV, 4 septembre - RIA Novosti. Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a exclu mardi toute possibilité d'élections présidentielles ou législatives avant le rétablissement de l'unité des territoires palestiniens divisés à la suite du coup de force du Hamas dans la bande de Gaza, rapportent les médias locaux.

"Il n'y aura aucune élection tant que la patrie palestinienne ne redeviendra pas unie", a notamment déclaré M. Abbas à l'issue d'un entretien avec le chancelier autrichien Alfred Gusenbauer.

M. Abbas et le gouvernement qu'il a formé avec pour premier ministre Salam Fayyad ne contrôlent que la Cisjordanie. La Bande de Gaza est à présent sous le contrôle des islamistes du mouvement Hamas qui avaient écrasé en juin dernier les structures de force sous les ordres du président de l'Autorité palestinienne.

Dimanche dernier, Mahmoud Abbas a apporté des amendements à la loi électorale qui écartent d'un prochain scrutin les islamistes du Hamas. La nouvelle loi électorale signé par le président de l'Autorité palestinienne supprime les élections dans les circonscriptions et ne garde qu'un scrutin proportionnel de listes.

Jusqu'ici, la moitié des membres du Conseil législatif palestinien (parlement) étaient élus au scrutin proportionnel de listes, l'autre moitié - dans les circonscriptions.

Aux élections parlementaires de 2006, le Hamas a gagné dans les circonscriptions presque deux fois plus de voix que le mouvement Fatah de Mahmoud Abbas, alors qu'au scrutin proportionnel de listes, le Hamas et le Fatah ont eu à peu près les mêmes résultats. De ce fait, les islamistes ont obtenu la majorité des mandats dans l'actuel parlement et le droit de former le gouvernement.

Par ailleurs, selon les modifications apportées à la loi électorale, seuls les candidats attachés à la plateforme politique de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), à la législation de l'Autorité palestinienne et aux engagements internationaux de celle-ci pourront participer aux élections. Quant au Hamas, ce mouvement ne fait pas partie de l'OLP et refuse de reconnaître les ententes enregistrées auparavant entre Palestiniens et Israéliens.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала