Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

En 2007 la Compagnie énergétique de Sibérie projette d'augmenter la production de houille à 100 M t

S'abonner
KHABAROVSK (Extrême-Orient), 18 septembre - RIA Novosti. La Compagnie énergétique de Sibérie (SUEK) projette pour l'année en cours d'augmenter la production de houille de 9% à près de 100 millions de tonnes, a annoncé, au Forum économique de Khabarovsk, son directeur général, Vladimir Rachevski.

La compagnie projette en outre d'exporter cette année jusqu'à 27 millions de tonnes de houille contre 23,5 millions en 2006, soit une hausse de 14,9%, a-t-il encore annoncé.

Le gros des exportations est destiné aux marchés européens, notamment britannique, a-t-il noté. Selon lui, le marché européen croît à un rythme relativement lent, contrairement à la demande en hausse extrêmement rapide des entreprises énergétiques asiatiques.

"Voilà pourquoi nous fondons nos espoirs d'accroissement des exportations justement sur l'axe asiatique", a expliqué Vladimir Rachevski.

Pour la compagnie il est en outre très important de développer sa présence dans le Territoire administratif de Khabarovsk, en raison de la proximité des marchés de l'Asie-Pacifique.

Voilà qui explique l'intérêt de la compagnie pour la réalisation de gros projets d'investissement dans la région, dont le plus important est la construction d'un terminal de houille dans le port de Vanino, sur le Pacifique, a-t-il noté.

La demande de houilles importées croît très rapidement au Japon, en Corée du Sud, à Hongkong et dans l'Asie du Sud-Est, a poursuivi Vladimir Rachevski. La Chine et l'Inde projettent de lancer de nouvelles capacités énergétiques fonctionnant à la houille et d'utiliser à cette fin des houilles locales et importées.

SUEK table vers 2012 sur un accroissement à 132 millions de tonnes (+30%) de la consommation de houilles importées en Asie. Les principaux fournisseurs pour les marchés asiatiques sont actuellement l'Australie et l'Indonésie, les importations en provenance de Russie ne couvrant que moins de 5% des besoins.

La mise en service d'un nouveau terminal de houille dans le port de Vanino en mai 2008 (sa construction a commencé en août 2005) permettra, après l'accession du terminal à sa capacité projetée de 12 millions de tonnes par an, d'en faire le deuxième port houiller de Russie, a noté le directeur général de SUEK. Selon lui, il est possible de porter les capacités du terminal à 24 millions de tonnes de houille par an d'ici à 2014.

Pour les quatre années à venir, la compagnie projette d'investir plus de 25 milliards de roubles (1 milliard de dollars). Les programmes d'investissement de SUEK prévoient une modernisation radicale des capacités de production, l'achat d'équipements plus efficaces et plus sécurisés, la modernisation et la construction d'usines d'enrichissement, ainsi que des investissements dans la logistique ferroviaire et portuaire.

SUEK contrôle 29% du marché russe de la houille de chaudière. La compagnie possède des entreprises en Extrême-Orient et en Sibérie.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала