Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Nucléaire iranien: Poutine suivra la ligne du Conseil de sécurité de l'ONU lors de sa visite à Téhéran

S'abonner
Lors de sa future visite en Iran, la semaine prochaine, le président Vladimir Poutine entend s'en tenir à la ligne générale du Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations Unies et des Six sur le programme nucléaire iranien, a déclaré vendredi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.
MOSCOU, 12 octobre - RIA Novosti. Lors de sa future visite en Iran, la semaine prochaine, le président Vladimir Poutine entend s'en tenir à la ligne générale du Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations Unies et des Six sur le programme nucléaire iranien, a déclaré vendredi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

(Les Six sont les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations Unies - la Russie, les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne et la Chine plus l'Allemagne - ndlr.)

"Lors de sa rencontre ce matin au Kremlin avec la secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice, et (le secrétaire à la Défense des Etats-Unis) Robert Gates, le président Poutine a souligné qu'au cours de sa future visite en Iran, il poursuivrait cette ligne dans les négociations avec les dirigeants iraniens qui reflétait la prise de position collective des Six, l'attitude collective du Conseil de sécurité de l'ONU", a dit le chef de la diplomatie russe, intervenant à l'issue des consultations russo-américaines à Moscou.

Le 16 octobre prochain, Téhéran accueillera le sommet des Etats riverains de la mer Caspienne.

Vladimir Poutine avait déclaré dans une conférence de presse le 10 octobre dernier à l'issue de ses entretiens avec le président français Nicolas Sarkozy que la Russie n'avait pas d'informations" attestant que l'Iran cherche à produire des armes nucléaires. C'est pourquoi, a dit le chef de l'Etat russe, Moscou part du principe que l'Iran n'envisage pas de le faire.

Quoi qu'il en soit, avait fait remarquer Vladimir Poutine, la Russie partage les préoccupations de la communauté internationale et estime que les projets de l'Iran doivent être transparents.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала