Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le leader communiste Ziouganov met en garde contre le risque de domination d'un seul parti

S'abonner
MOSCOU, 16 novembre - RIA Novosti. Guennadi Ziouganov, leader du Parti communiste de la Fédération de Russie (KPRF), héritier du Parti communiste soviétique (PCUS) qui était resté pendant plus de 70 ans l'unique "force dirigeante" en URSS, met en garde contre le risque de domination d'un seul parti.

"Nous avons besoin d'élections à la Douma et non pas d'élections à la turkmène, ce qui serait une tragédie pour notre pays", a-t-il estimé dans un entretien avec des journalistes à l'issue de la dernière séance plénière de la Douma avant les élections législatives fixées au 2 décembre.

Selon lui, la domination d'une force politique pourrait se répercuter négativement sur la situation dans le pays.

"J'ai expliqué au président lors de notre récente rencontre que notre pays, avec une seule jambe gauche, aussi puissante fût-elle, avait perdu l'équilibre, malgré tous nos mérites: la révolution d'Octobre, la Victoire (Grande guerre patriotique), l'industrialisation, le meilleur système de protection sociale au monde, la recherche. Et pourtant, nous n'avons pas pu tenir, en raison de notre incapacité (du PCUS, ndlr), au cours des dernières années de notre pouvoir, à répondre aux défis du temps", a indiqué le leader des communistes russes.

Selon lui, le fait que des gouverneurs et des maires aient pris la tête des listes régionales du parti Russie unie, pourrait mener à des falsifications.

Néanmoins, M. Ziouganov ne doute pas que les communistes seront représentés à la Douma de la nouvelle législature.

"Nous serons toujours présents à la Douma et dans le pays", a-t-il estimé, espérant que quelque chose de nouveau surviendrait au parlement.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала