Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Refroidissement des rapports russo-britanniques: pas d'impact sur les relations économiques (ministre)

S'abonner
MOSCOU, 14 avril - RIA Novosti. Le refroidissement dans les rapports russo-britanniques n'a pas exercé d'impact négatif sur la coopération économique des deux pays, a estimé le ministre britannique pour le Commerce extérieur et les Investissements, Andrew Cahn, prenant la parole lors d'une table ronde à Moscou lundi.

Experts et politiques ont parlé de refroidissement dans les rapports entre Londres et Moscou après le refus russe d'extrader vers la Grande-Bretagne l'homme d'affaires Andreï Lougovoï, soupçonné par les Britanniques d'être impliqué dans l'empoisonnement de l'ex-agent du FSB Alexandre Litvinenko. Ce refus a provoqué un vaste scandale diplomatique entre Londres et Moscou. Plus tard, M. Lougovoï a été élu à la Douma sur la liste du Parti libéral démocrate.

"J'ai été frappé par l'écart entre l'instabilité dans les rapports russo-britanniques et la coopération commerciale et économique entre les deux pays. Nul ne l'ignore, nos rapports sont plutôt frais mais cela ne s'est pas répercuté les rapports commerciaux et économiques", a noté le ministre.

Les exportations britanniques vers la Russie ont grimpé de 30% et le nombre d'entrées en bourse d'entreprises russes en Grande-Bretagne a constitué un record l'an dernier, a-t-il noté. Selon lui, "des possibilités économiques phénoménales" existent dans les rapports entre les deux pays.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала