Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Abkhazie-Ossétie: le départ du contingent russe, préalable à un accord de non-agression (Saakachvili)

S'abonner
La Géorgie signera un accord de non-agression avec l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud sous réserve de mise en place d'un format efficace de maintien de la paix, a déclaré jeudi devant les journalistes russes à Batoumi le président géorgien Mikhaïl Saakachvili.
BATOUMI, 8 mai - RIA Novosti. La Géorgie signera un accord de non-agression avec l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud sous réserve de mise en place d'un format efficace de maintien de la paix, a déclaré jeudi devant les journalistes russes à Batoumi le président géorgien Mikhaïl Saakachvili.

L'Abkhazie et l'Ossétie du Sud, deux régions géorgiennes du Caucase limitrophes de la Russie, ont proclamé unilatéralement leur indépendance au lendemain de la chute de l'URSS au début des années 1990 et l'ont défendue lors de conflits armés avec les forces géorgiennes.

Jusqu'ici, aucun pays n'a reconnu leur indépendance, pas même la Russie, qui les a soutenues économiquement pendant des années.

"On nous dit de signer un accord de non-agression, mais qui en serait le garant? Les soldats de la paix russes qui ne sont plus des soldats de la paix? Où, peut-être, l'Organisation des Nations Unies qui n'y tient pas du tout? En cas de création d'un format normal de maintien de la paix, nous signerons (un tel accord)", a indiqué le chef de l'Etat géorgien.

Par ailleurs, M. Saakachvili a qualifié de "mythe" l'information sur l'intention de la Géorgie d'agresser l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud.

Le président géorgien a aussi prétendu qu'un changement de format de maintien de la paix n'était pas pour la Géorgie un but en soi, mais une nécessité absolue.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала