Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Bouclier antimissile: poursuite des négociations polono-américaines à Varsovie

S'abonner
Les négociations entre la Pologne et les Etats-Unis sur le possible déploiement en territoire polonais d'éléments du bouclier antimissile américain (ABM) se poursuivront lundi à Varsovie, a annoncé dimanche la radio polonaise RMF FM.
VARSOVIE, 21 juillet - RIA Novosti. Les négociations entre la Pologne et les Etats-Unis sur le possible déploiement en territoire polonais d'éléments du bouclier antimissile américain (ABM) se poursuivront lundi à Varsovie, a annoncé dimanche la radio polonaise RMF FM.

Participeront aux négociations le ministre polonais des Affaires étrangères Radoslaw Sikorski et le sous-secrétaire d'Etat américain pour l'Europe et l'Eurasie Daniel Fried, a fait savoir le porte-parole de la diplomatie polonaise Piotr Paszkowski.

Selon M. Paszkowski, le projet de déclaration politique censé compléter l'accord sur l'ABM est prêt. Le document contient notamment un volet concernant la sécurité de la Pologne.

"Il ne s'agit cependant que d'un projet qui devra encore être étudié", a fait remarquer le porte-parole.

Les Etats-Unis envisagent de déployer des éléments de leur bouclier antimissile en Europe de l'Est pour parer à d'éventuelles attaques venant d'Iran. Ils comptent ainsi installer un radar en République tchèque et dix missiles intercepteurs en Pologne.

Les négociations entre Washington et Varsovie sont cependant dans l'impasse, ce qu'a récemment résumé le premier ministre polonais Donald Tusk en affirmant que l'ABM renforcerait la sécurité américaine, mais pouvait comporter un danger pour la Pologne.

Varsovie exige, en contrepartie du déploiement, que Washington l'épaule dans la modernisation de son armée, et s'est dit intéressé par l'acquisition de batteries antimissiles Patriot PAC-3, THAAD ou encore AMRAAM.

Les médias ont récemment relayé l'information selon laquelle la Lituanie pourrait servir d'alternative à la Pologne au sein de ce projet qui suscite l'hostilité de Moscou.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала