Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Nucléaire: négociations Iran-AIEA à Téhéran

S'abonner
L'Iran et l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) ont lancé jeudi des négociations à huis clos sur leurs perspectives de coopération, qui dureront jusqu'à samedi prochain à Téhéran.
TEHERAN, 7 août - RIA Novosti. L'Iran et l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) ont lancé jeudi des négociations à huis clos sur leurs perspectives de coopération, qui dureront jusqu'à samedi prochain à Téhéran.

La délégation de l'AIEA est conduite par le directeur général adjoint de l'agence Olli Heinonen, en visite dans la capitale iranienne depuis jeudi matin. La délégation iranienne comprend le vice-directeur de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique Mohammad Saïdi et le représentant permanent de l'Iran auprès de l'AIEA Ali Asghar Soltanieh.

Selon les médias iraniens, M.Heinonen évoquera uniquement les questions de coopération technique de l'AIEA avec la République islamique. Toutefois, les observateurs estiment que les négociations seront surtout consacrées aux recherches des atomistes iraniens. En avril et mai derniers, le responsable de l'agence a mené des négociations à ce sujet dans la capitale iranienne.

Dans son rapport sur le programme nucléaire iranien, présenté en mars dernier, le directeur général de l'AIEA Mohamed El-Baradei a souligné qu'une série de questions relatives aux aspects militaires du programme restaient en suspens. Selon les experts, il s'agit du projet "Sel vert" (conversion du dioxyde d'uranium en tetrafluorure d'uranium UF4), ainsi que des essais d'explosifs brisants et de la mise au point d'une ogive nucléaire capable de pénétrer dans les couches denses de l'atmosphère.

Des informations sur ces projets avaient été fournies à l'AIEA par les services de renseignements des États-Unis et de leurs alliés. Les autorités iraniennes ont déclaré que ces informations étaient "fabriquées de toutes pièces" et ont rejeté les affirmations selon lesquelles Téhéran souhaitait maîtriser les technologies militaires atomiques. L'Iran souligne invariablement le caractère pacifique de ses recherches nucléaires.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала