Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Géorgie: les Abkhazes délogent les troupes géorgiennes des gorges de Kodori (ministère abkhaze)

S'abonner
Les militaires d'Abkhazie (république autoproclamée sur le territoire géorgien) ont délogé mardi les troupes géorgiennes des gorges de Kodori, la seule région abkhaze contrôlée par Tbilissi, a annoncé le vice-ministre abkhaze de la Défense Anatoli Zaïtsev.
SOUKHOUMI, 12 août - RIA Novosti. Les militaires d'Abkhazie (république autoproclamée sur le territoire géorgien) ont délogé mardi les troupes géorgiennes des gorges de Kodori, la seule région abkhaze contrôlée par Tbilissi, a annoncé le vice-ministre abkhaze de la Défense Anatoli Zaïtsev.

"Les forces armées abkhazes ont atteint la frontière géorgienne dans les gorges de Kodori" dans le cadre de l'opération militaire lancée mardi matin pour déloger les troupes géorgiennes de la partie haute des gorges de Kodori que la Géorgie avait occupée en mai 2006, violant l'accord de cessez-le-feu de 1994 et poussant l'Abkhazie à suspendre le processus de paix, a indiqué le général Zaïtsev.

Lundi, le ministre abkhaze des Affaires étrangères Sergueï Chamba, interrogé par téléphone, avait déclaré à RIA Novosti que les civils résidant dans les gorges auraient la possibilité de quitter la zone et que leur sécurité serait garantie.

L'armée géorgienne a lancé une offensive contre l'Ossétie du Sud, autre république autoproclamée qui revendique son indépendance par rapport à la Géorgie, dans la nuit du 7 au 8 août dernier. Le 10 août, la loi martiale a été instaurée dans les districts frontaliers de l'Abkhazie, liée à l'Ossétie du Sud par un accord d'assistance militaire mutuelle.

Les républiques d'Abkhazie (nord-ouest) et d'Ossétie du Sud (nord) ont proclamé leur indépendance après la chute de l'URSS. Des affrontements meurtriers ont opposé Abkhaz et Sud-Ossètes à la Géorgie à partir de 1992 et n'ont cessé qu'après l'intervention d'une force internationale de maintien de la paix. Élu en 2004, le président Mikhaïl Saakachvili a promis de rétablir l'autorité de Tbilissi sur les régions séparatistes.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала