Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'application des principes du règlement des conflits au coeur d'un entretien Lavrov-Tkechelachvili

S'abonner
Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a évoqué mercredi au téléphone avec la ministre géorgienne des Affaires étrangères Eka Tkechelachvili la mise en application des principes du règlement des conflits et des problèmes humanitaires, rapporte le ministère russe des Affaires étrangères (MID).
MOSCOU, 13 août - RIA Novosti. Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a évoqué mercredi au téléphone avec la ministre géorgienne des Affaires étrangères Eka Tkechelachvili la mise en application des principes du règlement des conflits et des problèmes humanitaires, rapporte le ministère russe des Affaires étrangères (MID).

Selon la diplomatie russe, l'entretien a porté sur la réalisation du plan de règlement, élaboré lors de la rencontre entre les présidents russe et français, Dmitri Medvedev et Nicolas Sarkozy, le 12 août dernier à Moscou.

Les ministres ont aussi abordé les problèmes humanitaires provoqués par l'agression de la Géorgie contre l'Ossétie du Sud, fait savoir le MID.

L'armée géorgienne est intervenue dans la nuit du 7 au 8 août dernier en république autoproclamée d'Ossétie du Sud. Elle a pilonné Tskhinvali, la capitale, à coups de lance-roquettes multiples Grad, détruisant la ville et tuant au moins 1.600 civils selon les estimations russes.

Plus de 30.000 personnes ont quitté leurs foyers en Ossétie du Sud.

La Russie a riposté par une opération militaire de grande envergure visant à contraindre la Géorgie à la paix, que certains responsables politiques occidentaux ont qualifiée d'usage disproportionné de la force armée.

Mardi dernier, le président russe Dmitri Medvedev a annoncé la fin des opérations militaires visant à contraindre la Géorgie à la paix.

Le président russe Dmitri Medvedev et son homologue français Nicolas Sarkozy ont formulé lors des négociations au Kremlin mardi 12 août six principes de règlement des conflits sur le territoire de la Géorgie, notamment du conflit osséto-géorgien.

Il s'agit notamment pour les parties au conflit de souscrire aux principes suivants - non recours à la force; arrêt des hostilités; accès libre à l'aide humanitaire; retour des forces armées géorgiennes vers leurs bases; retour des forces armées russes à la position d'avant les hostilités et début d'une discussion internationale sur le futur statut de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie et les moyens de garantir leur sécurité.

Mercredi, les ministres des Affaires étrangères des pays membres de l'Union européenne (UE) ont approuvé le plan de règlement en Ossétie du Sud, a fait savoir le chef de la diplomatie française Bernard Kouchner, dont le pays assure à présent la présidence tournante de l'UE.

Comme l'a fait remarquer M. Kouchner, le document approuvé est politique, mais n'est pas juridiquement contraignant. Pour qu'il le devienne, il doit être approuvé par le Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations Unies. Le ministre français a souligné que le règlement du conflit implique la volonté politique de ses protagonistes.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала