Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Retrait géorgien de la CEI: une décision irresponsable (diplomatie russe)

S'abonner
MOSCOU, 13 août - RIA Novosti. Le retrait de la Géorgie de la Communauté des États Indépendants (CEI) est une décision irresponsable, qui ne peut que susciter la pitié, dictée par le désir du président Mikhaïl Saakachvili d'assurer son avenir politique, a déclaré mercredi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Grigori Karassine.

"Le retrait de la Géorgie de la CEI est une décision irresponsable du président géorgien. Elle signifie que M.Saakachvili pense avant tout à sa survie politique", a-t-il indiqué dans une interview mise en ligne sur le site du ministère russe des Affaires étrangères.

Le président géorgien ne comprend pas les intérêts à long terme de son peuple dont témoigne l'agression contre l'Ossétie du Sud lancée sur son initiative, a estimé M.Karassine.

Le président géorgien Mikhaïl Saakachvili a annoncé mardi le retrait de son pays de la CEI, lors d'un rassemblement dans le centre de Tbilissi. Créée en décembre 1991 après la disparition de l'URSS, la CEI regroupe 11 ex-républiques soviétiques - l'Arménie, l'Azerbaïdjan, la Biélorussie, la Géorgie, le Kazakhstan, le Kirghizstan, la Moldavie, l'Ouzbékistan, la Russie, le Tadjikistan et l'Ukraine, sans oublier le Turkménistan qui a le statut de membre associé.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала