Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Lituanie: la centrale nucléaire menacée de fermeture pourrait fonctionner jusqu'en 2012 (ministre)

S'abonner
VILNIUS, 9 octobre - RIA Novosti. La Lituanie se réserve le droit de proroger jusqu'en 2012 le fonctionnement de la centrale nucléaire d'Ignalina qui doit être fermée en 2009 si l'UE ne présente pas un plan d'action spécial, a annoncé le ministre lituanien de l'Economie, Vytas Navickas.

Selon lui, la Lituanie souhaite trouver dans ce plan les propositions de Bruxelles pour compenser le manque de ressources énergétiques en Lituanie après la fermeture annoncée de la centrale qui couvre jusqu'à 75% des besoins nationaux en électricité et une part notable des besoins des pays baltes.

Vilnius espère recevoir ce plan d'ici décembre 2008.

En adhérant à l'UE en 2004, la Lituanie a pris l'engagement de fermer la centrale construite à l'époque de l'URSS entre 1983 et 1987 et jugée de ce fait site à risques par Bruxelles. Le premier réacteur a été arrêté fin 2004 et le second doit l'être fin 2009.

"Si aucune solution (...) acceptable pour la Lituanie n'est trouvée, le pays ne saurait, en raison d'intérêts d'Etat, fermer la centrale avant 2012", a indiqué M. Navickas avant de partir pour Bruxelles où se réunira le conseil des ministres de l'Energie de l'UE.

"Si la Commission européenne ne trouve pas de solution au cas lituanien, nous serons impuissants à approuver le bloc de textes sur le changement climatique", a déclaré M. Navickas, expliquant que la mise en service de capacités de réserve dans les centrales traditionnelles augmenterait notablement les rejets nocifs dans l'atmosphère.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала