Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Moscou fidèle à son attitude envers le débat autour du nom de la Macédoine (diplomatie)

S'abonner
La Russie n'a pas modifié son attitude envers le différend opposant la Grèce et la Macédoine au sujet du nom de la République de Macédoine, a déclaré Andreï Nesterenko, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères (MID). Le texte intégral de sa déclaration a été publié samedi sur le site du MID.
MOSCOU, 18 octobre - RIA Novosti. La Russie n'a pas modifié son attitude envers le différend opposant la Grèce et la Macédoine au sujet du nom de la République de Macédoine, a déclaré Andreï Nesterenko, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères (MID).

Le texte intégral de sa déclaration a été publié samedi sur le site du MID.

"Notre attitude envers cette question demeure invariable. En 1992, la Russie a reconnu la République de Macédoine sous son nom constitutionnel", a-t-il affirmé à l'occasion des publications de certains médias consacrées à la rencontre entre les chefs de diplomatie russe et macédonien à Astana (Kazakhstan). Ces publications laissent présumer une modification de l'attitude de Moscou vis-à-vis du différend gréco-macédonien.

La Grèce s'oppose à ce que le nom de la Macédoine soit utilisé par l'Etat voisin, car une province portant le même nom existe dans le nord de la Grèce. Athènes craint que ce facteur n'incite l'ancienne république yougoslave à nourrir des revendications territoriales vis-à-vis de cette province grecque. Vieux de 17 ans, le litige entre les deux pays a amené Athènes à bloquer l'adhésion de Skopje à l'OTAN.

"Nous nous prononçons pour la conclusion d'un compromis entre la Macédoine et la Grèce avec la médiation de l'ONU. Nous accepterons toute formule mutuellement acceptable qui sera définie par les deux parties", a souligné le porte-parole du MID.

"C'est précisément cela, et non pas les publications d'agences d'information, qui constitue la position officielle de la Russie, position confirmée par Sergueï Lavrov lors de la rencontre avec son homologue macédonien le 16 octobre dernier à Astana", a ajouté M. Nesterenko.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала