La Russie surprise par l'arrêt des livraisons de combustible à la RDPC

La Russie est surprise par la déclaration du Département d'Etat américain annonçant la décision des partenaires de la Corée du Nord aux négociations à Six sur le problème nucléaire d'interrompre les fournitures de combustible à Pyongyang étant donné son désaccord sur les modalités de vérification de ses activités dans le domaine nucléaire.
MOSCOU, 13 décembre - RIA Novosti. La Russie est surprise par la déclaration du Département d'Etat américain annonçant la décision des partenaires de la Corée du Nord aux négociations à Six sur le problème nucléaire d'interrompre les fournitures de combustible à Pyongyang étant donné son désaccord sur les modalités de vérification de ses activités dans le domaine nucléaire.

"La récente déclaration du Département d'Etat américain faite à l'issue des négociations à Six à Pékin suscite notre stupéfaction", a confié à RIA Novosti le vice-ministre russe des Affaires étrangères Alexeï Borodavkine, qui conduit la délégation russe aux pourparlers.

Selon le diplomate, la délégation russe "n'a concerté aucune entente avec les Etats-Unis sur une quelconque rétention ou sur l'interruption des fournitures de fioul à la RDPC effectuées à titre de compensation de la mise hors-service du centre nucléaire de Yongbyon".

Vendredi, le représentant du Département d'Etat américain Sean McCormack a annoncé que tous les partenaires de la RDPC aux négociations à Six jugeaient nécessaire d'interrompre les fournitures de combustible à la RDPC tant que Pyongyang n'aurait pas signé le fameux protocole de vérification de ses activités nucléaires.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала