Ukraine: Kiev accuse des hommes politiques russes de financer le séparatisme

Les mouvements séparatistes ukrainiens sont financés depuis la Russie, mais pas au niveau officiel, a affirmé dans une interview accordée à un journal en ligne le chef par intérim du Service ukrainien de sécurité, Valentin Namlivaïtchenko.
KIEV, 17 février - RIA Novosti. Les mouvements séparatistes ukrainiens sont financés depuis la Russie, mais pas au niveau officiel, a affirmé dans une interview accordée à un journal en ligne le chef par intérim du Service ukrainien de sécurité, Valentin Namlivaïtchenko.

Il s'agit du financement "mouvement ruthène" ("rusyn") dont l'objectif est de créer une autonomie dans l'ouest ukrainien, ainsi que des organisations séparatistes de Crimée qui souhaitent la récession de la presqu'île, a expliqué M.Nalivaïtchenko.

"Le budget russe ne contient pas d'articles destinés à financer des actes illicites sur notre territoire. Ce sont des hommes politiques (russes) qui estiment que, sur le territoire de l'Ukraine, on peut fomenter des séparatismes. Ceci est bien plus perfide et dangereux que les agissements de services secrets", a poursuivi M. Nalivaïtchenko.

A la question de savoir s'il avait en vue le député russe Konstantin Zatouline et le maire de Moscou Iouri Loujkov, M.Nalivaïtchenko a répondu: "Notamment. Ces personnes viennent dans notre pays en provocateurs et mettent en cause notre intégrité territoriale".

En juillet 2008, le député russe Zatouline a été proclamé persona non grata en Ukraine pour avoir proféré, selon Kiev, des propos mettant en cause l'intégrité territoriale du pays.

En mai de la même année, le maire de Moscou Iouri Loujkov a été interdit d'entrée en Ukraine pour un discours prononcé à Sébastopol lors du 225e anniversaire de la flotte russe de la mer Noire.

La presqu'île de Crimée a été cédée à l'Ukraine en 1954 à l'initiative de Nikita Khrouchtchev, à l'occasion du 300e anniversaire de la réunification des deux pays. M.Loujkov conteste ce transfert, rappelant que la ville de Sébastopol n'était pas administrativement comprise dans la région de Crimée de la Fédération de Russie.

Le 11 mai 2008, M.Loujkov a remis en cause l'appartenance de Sébastopol à l'Ukraine, déclarant que la Russie règlerait cette question en se basant sur son "droit national", ce qui a provoqué l'ire des autorités ukrainiennes.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала