Espace: le lanceur Proton-K a mis sur orbite un satellite militaire russe (Troupes spatiales)

Le lanceur Proton-K tiré samedi à 7h10 heure de Moscou depuis le cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan) a mis avec succès sur orbite un satellite militaire, a fait savoir à RIA Novosti le porte-parole des Troupes spatiales Alexéi Zolotoukhine.
MOSCOU, 28 février - RIA Novosti. Le lanceur Proton-K tiré samedi à 7h10 heure de Moscou depuis le cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan) a mis avec succès sur orbite un satellite militaire, a fait savoir à RIA Novosti le porte-parole des Troupes spatiales Alexéi Zolotoukhine.

"Le satellite s'est détaché du booster sans aucun problème", a précisé le militaire.

Le lanceur lourd Proton-K a été développé sur la base du missile balistique intercontinental (ICBM) UR-500 par le bureau d'études Saliout, intégré au Centre Khrounitchev. Le premier tir a été réalisé en 1968.

La masse au décollage de la fusée (sans charge utile) est de 700 tonnes. Le lanceur Proton-K peut placer sur orbite à 200 km de la Terre une charge utile d'une masse de 20-22 tonnes. Tous les étages du lanceur utilisent comme carburant du tetraoxyde d'azote et de la dyméthylhydrazyne. Les tirs de ce lanceur ne sont effectués que depuis le cosmodrome de Baïkonour. En 30 années d'exploitation plusieurs centaines de lancements ont eu lieu.

Par sa fiabilité, le lanceur Proton-K dépasse les fusées porteuses de classe analogue des Etats-Unis, de Chine et d'Europe. Il est prévu d'utiliser ce lanceur pour placer en orbite circumterrestre des modules de la Station spatiale internationale (ISS).

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала