START: le nouveau Traité doit limiter le nombre de vecteurs (Medvedev)

Le nouveau Traité sur la limitation des armements stratégiques (START) doit limiter le nombre de vecteurs (missiles balistiques intercontinentaux, missiles balistiques des sous-marins et bombardiers lourds), a déclaré le président russe Dmitri Medvedev prenant la parole à l'Université d'Helsinki.
HELSINKI, 20 avril - RIA Novosti. Le nouveau Traité sur la limitation des armements stratégiques (START) doit limiter le nombre de vecteurs (missiles balistiques intercontinentaux, missiles balistiques des sous-marins et bombardiers lourds), a déclaré le président russe Dmitri Medvedev prenant la parole à l'Université d'Helsinki.

"A notre avis, l'accord qui viendra remplacer le Traité START actuel doit limiter aussi le nombre de vecteurs et pas seulement les ogives: j'ai en vue les missiles balistiques intercontinentaux, les missiles balistiques des sous-marins et les bombardiers lourds porteurs de moyens nucléaires", a déclaré M.Medvedev.

Selon le président russe, il faut exclure "la possibilité même de déployer des armements stratégiques offensifs en dehors des territoires nationaux".

D'autre part, a poursuivi M.Medvedev, "cet accord pourrait intervenir à condition de respecter les conditions suivantes: premièrement, il faut prévenir la militarisation de l'Espace. Deuxièmement, il est inadmissible de compenser les armes nucléaires en développant les systèmes stratégiques équipés d'armes conventionnelles. Trois, il faut garantir l'impossibilité de créer les potentiels nucléaires dits de retour".

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала