LA RUSSIE ET LE JAPON ONT SIGNE A TOKYO UN ACCORD IMPORTANT SUR LA COOPERATION DANS LA SPHERE NUCLEAIRE

La visite de travail du Premier ministre de Russie Vladimir Poutine au Japon s’est achevée par la signature d’un paquet de documents, dont le plus important concerne la coopération en matière d’usage de l’énergie nucléaire.
La visite de travail du Premier ministre de Russie Vladimir Poutine au Japon s’est achevée par la signature d’un paquet de documents, dont le plus important concerne la coopération en matière d’usage de l’énergie nucléaire. Notre envoyé spécial Viatcheslav Kissilev informe de Tokyo :

L’accord signé permet de mettre en œuvre des projets russo-nippons déjà étudiés dans le domaine nucléaire pour des milliards de $. Après la ratification il donnera la possibilité de signer des contrats pour la livraison de l’uranium aux centrales nucléaires du Japon et de construire en son territoire des entrepôts pour cette matière première. De plus, les parties entendent s’occuper ensemble de la prospection et de l’extraction de l’uranium en Russie, comme dans les pays tiers.
La coopération dans le secteur énergétique a été qualifiée par M. Poutine de prioritaire dans les rapports économiques bilatéraux. Il a rappelé que le premier méthanier a déjà fourni au Japon du gaz naturel russe, liquéfié dans l’usine, mise en service en février dans l’île de Sakhaline. Vers 2012 près du port russe Nakhodka sera lancée la première tranche du combinat pétrochimique qui va raffiner 20 millions de t du pétrole par an. De cette façon, la Russie devient un acteur influent sur le marché énergétique dans le Sud-est asiatique.
Le Premier ministre russe est persuadé que dans les conditions de la crise il est mieux de résister ensemble à ses retombées via une coopération élargie. Pour sa part le chef du gouvernement japonais Taro Aso a dit la volonté de son pays de répondre à l’aspiration de la Russie à développer davantage l’Extrême-Orient et la Sibérie Orientale et à intégrer la région d’Asie-Pacifique.
Ayant hautement apprécié le niveau des liens entre les deux pays, M. Poutine a noté à la conférence de presse à Tokyo :

Une atmosphère de confiance est l’acquis le plus significatif de ces temps-ci dans nos rapports. C’est l’essentiel de ce qu’ont réussi à faire les gouvernements et les opinions des deux pays en ces quelques années. Une telle disposition, un tel travail en commun, j’en suis sûr, nous aidera à déboucher vers la solution des questions globales, y compris vers la conclusion d’un Traité de paix, a relevé M. Poutine.
A ce propos le chef du gouvernement russe a exprimé l’opinion qu’à la prochaine rencontre dans le cadre du sommet du G8 en Italie Dimitri Medvedev et le Premier ministre Taro Aso examineraient toutes les variantes de règlement du problème, lié aux îles Kouriles du sud.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала