Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

« Eurovision » — un grand événement dans ma vie

S'abonner
Le marathon de la chanson EUROVISION – 2009 a pris fin dimanche dans la capitale russe. Les bookmakers ont parié juste, en gageant sur le jeune interprète de Norvège. Ce concours a été heureux pour le Norvégien d’origine biélorusse.
Le marathon de la chanson EUROVISION – 2009 a pris fin dimanche dans la capitale russe. Les bookmakers ont parié juste, en gageant sur le jeune interprète de Norvège.
Ce concours a été heureux pour le Norvégien d’origine biélorusse. Alexander Rybak a gagné avec 387 points, en devançant de loin ses concurrents les plus proches – la chanteuse d’Islande, Yohanna et le duo d’Azerbaïdjan, Aysel & Arash.
C’est bien pendant le concours « Eurovision » à Moscou qu’Alexander a fêté le 13 mai ses 23 ans, et que sa victoire a été annoncée le 17 mai, le Jour de la Constitution nationale.
A l’Ambassade de Norvège en Russie lors des traditionnelles festivités Alexander et ses parents Natalia et Igor Rybak ont été, naturellement, à l’honneur. Notre correspondant a réussi à interviewer tous les trois. Nous avons, d’abord, les parents du chanteur au micro :
Igor (le père) : Nous sommes triplement heureux.
Natalia (la mère) : C’est un grand bonheur !
Igor : D’abord, c’est la fête nationale de la Norvège : le Jour de la Constitution. Ensuite, Sacha a remporté le concours « Eurovision-2009 ». C’est un événement heureux. Et demain c’est notre fête familiale, le jubilé de Natacha, que nous célébrerons déjà en Norvège.
Natalia : Nous croyions à un succès de Sacha à ce concours, comptions sur quelques premières positions pour lui. Et lui il l’a gagné. Nous sommes littéralement au comble de la joie.
Correspondant : Vos plans immédiats ?
Igor : Ce soir nous retournons en Norvège et allons organiser une grande fête familiale. Probablement, des interviews et des concerts attendent Sacha. Mais petit à petit la vie va reprendre son rythme normal.
Correspondent : C’était une interview avec les parents du vainqueur du concours « Eurovision-2009 », Igor et Natalia Rybak, prise dimanche à l’Ambassade de Norvège à Moscou. La réception à l’occasion de la fête nationale se déroulait sur fond de « Fairytale » d’Alexander Rybak. Ecoutez comment l’assistance entonnait l’air en vogue.
Correspondent : Voici ce que le chanteur Alexander a dit ensuite à notre correspondant.
Sacha : Pour la première fois j’ai visité Moscou il y a sept ans. Un souvenir indélébile pour moi. Et voilà que je suis à nouveau à Moscou. Ma participation au concours « Eurovision-2009 » ici est un événement majeur dans ma vie. Je suis satisfait du résultat, je suis heureux.
Ainsi le triomphe d’Alexander Rybak au concours « Eurovision-2009 » a ajouté de la saveur à la fête nationale de la Norvège.


D’après la presse écrite et électronique européenne, le concours « Eurovision-2009 », marathon singulier de chansons et d’interprètes s’est heureusement terminé à Moscou par une grandiose finale. Bien des journalistes notent l’ampleur et un jeu efficace de hautes technologies dans le décor du spectacle de plusieurs jours.
Ainsi, le quotidien slovaque « Sme » (Nous) écrit que « la Russie est un lieu parfait pour le déroulement de ce concours. Les Russes ont un palais des sports « Olympique » au centre de la capitale, des cosmonautes sur orbite, une gagnante du concours « Miss Monde », des matriochkas et le collectif de danse Aleksandrov, à la mesure de la super-scène. Le représentant hongrois au concours, Zoltan Adok, a déclaré dans son interview à la télévision nationale que « l’organisation du concours de Moscou a été au plus haut niveau professionnel. Les impressions sont indicibles. La grandiose scène a constitué une vraie surprise pour nous : nous avions peur de s’y perdre. Mais grâce à une solution technique sans pareille l’effet était contraire, et le spectateur a emporté des impressions uniques de ce spectacle ».
Le journal roumain « Evenimentul zilei » fait une analyse des succès et échecs des chansons et des interprètes au concours. « Le choix de la chanson « Le Conte » du lauréat du premier prix Alexander Rybak de Norvège indique que les Européens sont loin d’avoir un goût simplifié. La France a réussi à hisser son pays de la 19e position l’an dernier à la 8e grâce à Patricia Kaas. Quant à la chanson britannique, écrite Andrew Lloyd Weber, elle est trop belle pour un tel concours ».
De l’avis du périodique roumain, « Eurovision-2009 » à Moscou a rompu la tradition de domination des pays d’Europe de l’Est dans les dix premières positions, ainsi que celle d’attribution de points principalement pour des critères non-musicaux.
« L’Europe a fait son choix, commence son article Die Welt. Il paraît qu’en période de crise Alexander Rybak avec son type romantique d’Harry Potter de la musique pop suscite plus d’attrait qu’une érotique pure et simple ».
Bien sûr, les journaux scandinaves ont écrit avec beaucoup de sympathie au sujet du gagnant du concours. Voici quelques citations de « Svenska Dagbladet » :
« Le gars n’a que 23 ans, mais il a déjà le titre d’Harry Potter dans le business musical » ;
« La bonne chanson a gagné. Oui, «Le Conte » est un folk-pop touchant sur un air tendre à la mode ancienne. C’est le meilleur vainqueur d’« Eurovision » pour de longues années. Une belle chanson de Norvège sur fond des acrobaties ».
La presse polonaise s’est montré bien sceptique envers le concours « Eurovision-2009 » à Moscou. Le quotidien « Wyborcza » souligne que la finale du concours a été des plus engagées politiquement durant toute son histoire cinquantenaire… La Russie a profité d’ « Eurovision » pour montrer quelque chose de plus que la culture pop contemporaine. Ces derniers temps c’est moins le concours des chansons que celui des exagérations. Ainsi les Français et les Anglais ont gagé sur des artistes de grande classe, mais… »
« Repubblica » italien souligne que « la finale d’« Eurovision-2009 » s’est déroulée dans un jeu unique de lumière, de feux d’artifice avec le soutien de nombreux fans de différents pays ».
A ce propos on voudrait citer certains internautes polonais :
- le pays plongé dans la crise a montré du jamais vu ;
- les Russes savent organiser une manifestation, s’afficher, faire un show ;
- nous sommes frappés par l’ampleur, donnée à l’« Eurovision-2009 » et n’y mêlez pas de politique ;
- La Russie a montré qu’elle avait intérêt à établir de bons contacts avec l’Europe. Les Russes ont fait de leur mieux en organisant ce concours, peut-être, qu’un peu trop.
Nos auditeurs sont convaincus que l’accueil de l’« Eurovision-2009 » est un bon placement de capitaux, qui servent la cause de la fraternité européenne.




Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала