Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Vladimir Poutine à Pikalev

S'abonner
Les habitants de Pikalev, dans la région de Leningrad, ont accompagné aujourd’hui Vladimir Poutine par les ovations. Le premier ministre les a méritées : il a su trancher le nœud gordien des problèmes à Pikalev, petit centre industriel.
Les habitants de Pikalev, dans la région de Leningrad, ont accompagné aujourd’hui Vladimir Poutine par les ovations. Le premier ministre les a méritées : il a su trancher le nœud gordien des problèmes à Pikalev, petit centre industriel. La situation dans la ville s’est aggravée en 2008 vu l’arrêt de trois entreprises. Les habitants locaux ont barré il y a deux jours l’autoroute Novaia Ladoga-Vologda en exigeant le règlement du problème du chômage et des arriérés de salaires.
Les arriérés de salaires à Pikalev dépassant 40 millions de roubles doivent être remboursés vers ce soir, a déclaré le premier ministre à la séance extraordinaire. Selon Vladimir Poutine, les directeurs et les businessmen ont rendu des milliers de personnes otages de leurs ambitions et de leur incompétence.
Maintenant en ce qui concerne l’administration. Personne ne saura me persuader que les chefs d’administration régionale et d’autres niveaux ont fait tout le possible pour aider ces gens. Qu’est-ce qu’on m’a dit lorsque j’ai fait part d’intention de me rendre à Pikalev ? « Il ne faut pas, je vais plutôt vous montrer une autre entreprise récemment construite ». C’est très bien mais pourquoi tout le monde s’est agité à tel point en prévision de ma visite ? Pourquoi personne n’a su adopter plus tôt une décision qui s’impose ?
La crise à Pikalev a surgi vu l’arrêt des entreprises constituant l’axe économique et ayant formé auparavant une chaîne technologique unie. Pikalev est une ville de 22 mille habitants sont beaucoup ont travaillé à ces entreprises. Après leur arrêt les habitants sont restés sans chaleur. Ils ont engagé à trois reprises les meetings de protestation ayant exigé le chauffage ne fut-ce que de l’hôpital et des jardins d’enfants.
Or, la visite du premier ministre a bouleversé les fonctionnaires locaux. La compagnie « Basel » espère d’entendre dans les plus brefs délais avec les propriétaires de deux autres entreprises. L’accord sur les livraisons de matières premières a été signé en présence de Poutine. Le premier ministre a donné l’instruction de mettre en marche l’unique centrale thermique dans la ville ayant chargé d’élaborer les mécanismes de gestion de crise des installations énergétiques dans les villes comme Pikalev à une source de chaleur.
63 millions de roubles sont virés sur les comptes bancaires des entreprises, a fait savoir le gouvernement de la région de Leningrad. Les travailleurs des usines de Pikalev peuvent déjà toucher leurs salaires.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала