Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Kosovo: arrêter la pression sur les pays n'ayant pas reconnu l'indépendance (Jeremic)

S'abonner
SARAJEVO, 16 juin - RIA Novosti. Lors d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU prévue pour mercredi 17 juin, le ministre serbe des Affaires étrangères Vuk Jeremic entend appeler l'Occident à cesser de faire pression sur les pays n'ayant pas reconnu l'indépendance du Kosovo, rapporte mardi l'agence serbe FoNet.

"Nous insisterons sur l'examen de la situation dans la province", a déclaré le chef de la diplomatie serbe, évoquant les difficultés auxquelles la population, notamment la population non albanaise, y était confrontée.

Avant de partir pour New York, M.Jeremic a qualifié la situation au Kosovo de très grave et préoccupante, se référant au nouveau rapport du secrétaire général de l'ONU.

Le ministre serbe estime qu'à la réunion du Conseil de sécurité, il aura l'occasion de parler de la pression exercée sur divers pays pour les contraindre à reconnaître l'indépendance du Kosovo. M.Jeremis a dit qu'il exigerait d'arrêter cette pression.

Et de rappeler qu'il revenait désormais à la Cour internationale de justice (CIJ) de vérifier si la déclaration unilatérale d'indépendance du Kosovo était "conforme au droit international".

Le 17 février 2008, les autorités albanaises du Kosovo, soutenues par les Etats-Unis et par certains pays membres de l'UE, ont unilatéralement proclamé l'indépendance de cette province serbe. Belgrade et Moscou se sont opposés à cette démarche, la qualifiant de violation de la résolution 1244 du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui proclamait l'intégrité territoriale de la Serbie. A l'heure actuelle, la souveraineté politique du Kosovo a été reconnue par 60 des 192 Etats membres de l'ONU.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала