Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

LE SOMMET HISTORIQUE DU BRIC : DEPUIS LES FINANCES MONDIALES JUSQU’A LA SECURITE ALIMENTAIRE

S'abonner
Les pays du BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine) se sont attaqués à la réforme de l’architecture financière mondiale. Les leaders des membres de l’organisation ont chargé leurs ministres de la préparation des paramètres d’une telle architecture.
Les pays du BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine) se sont attaqués à la réforme de l’architecture financière mondiale. Les leaders des membres de l’organisation ont chargé leurs ministres de la préparation des paramètres d’une telle architecture. Cette décision a été prise au cours du premier sommet dans la ville russe d’Ekaterinbourg qui vient de se terminer.
Le premier sommet n’a pas trahi les espérances de ses organisateurs. Le président russe Dmitri Medvedev a traité cet événement d’historique.
Le sommet du BRIC doit créer des conditions pour une organisation du monde plus démocratique et juste, la formation d’un milieu favorable qui permette de résoudre les tâches actuelles à l’échelle mondiale. Nous ne devons pas oublier nos tâches nationales non plus. C’est une priorité pour chacun des leaders des états concernés.
La réforme de l’ONU, la lutte contre le terrorisme, le statut international des économies émergeantes – ces questions sont reflétées dans la déclaration finale des membres du sommet. Le document note que les pays du BRIC prônent une diplomatie multipartite dont l’Organisation des Nations Unies est l’instrument principal. Mais l’ONU a besoin d’une réforme sérieuse, estime les membres du BRIC. Elle devrait mieux répondre aux défis actuels globaux. Le rôle accru de l’Inde et du Brésil à l’échelle internationale est souligné dans le document final. Les partenaires soutiennent le désir de ces pays de jouer un rôle plus important au sein de l’ONU. Les leaders du BRIC insistent sur la nécessité d’une organisation du monde juste et multipolaire, basée sur la primauté de la loi internationale et les décisions collectives, stipule le document.
Il n’y a pas longtemps, le président russe Dmitri Medvedev a proposé à la communauté internationale de créer un système global sécurité alimentaire. Une déclaration spéciale a été consacrée à la lutte contre la faim. Les pays du BRIC dénoncent toute forme de protectionnisme, notamment dans le commerce des produits alimentaires. Ils prônent un régime juste et raisonnable du commerce international et la stimulation du travail des agriculteurs des pays en voie de développement. En plus, il est prévu de mettre au point une coopération internationale pour analyser les suites du développement de l’énergie basée sur l’utilisation d’un combustible biologique.
Selon le président russe, les pays du BRIC ont pris la décision sur une coopération étroite et régulière. Les ministères des affaires étrangères des pays concernés seront les coordinateurs de ce processus. Dmitri Medvedev espère que les autorités régionales y prendront une part active. Il est important de développer les liens entre les hommes d’affaires, a dit Medvedev. Le prochain sommet du BRIC aura lieu au Brésil en 2010.


Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала