Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Base de Manas: Moscou estime que Bichkek ne reviendra pas sur la fermeture

S'abonner
Moscou estime que la décision de Bichkek de fermer la base américaine de Manas est définitive et n'est pas à revoir, a dit mardi Andreï Nesterenko, porte-parole de la diplomatie russe, commentant l'accord entre le Kirghizstan et les USA sur la création d'un centre de transit dans l'aéroport international de Manas.
MOSCOU, 23 juin - RIA Novosti. Moscou estime que la décision de Bichkek de fermer la base américaine de Manas est définitive et n'est pas à revoir, a dit mardi Andreï Nesterenko, porte-parole de la diplomatie russe, commentant l'accord entre le Kirghizstan et les USA sur la création d'un centre de transit dans l'aéroport international de Manas.

"La conclusion d'un tel accord relève, incontestablement, d'un droit souverain du Kirghizstan... Quant à la base aérienne américaine de Manas, les autorités kirghizes ont plus d'une fois déclaré que la décision adoptée en février dernier de fermer cet base militaire était définitive et n'était pas à revoir", a indiqué le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères (MID).

Les Etats-Unis et le Kirghizstan ont signé un accord sur la création d'un centre de transit dans l'aéroport international de Manas (près de la capitale Bichkek), qui héberge une base américaine.

Bénéficiant d'un mandat de l'ONU, la base aérienne américaine de Manas, d'une superficie de 224 hectares, a été ouverte en décembre 2001. En 2008, les États-Unis ont versé quelque 38 millions de dollars au Kirghizstan à titre de loyer.

Au printemps dernier, le parlement kirghiz a dénoncé l'accord conclu avec les Etats-Unis et les 11 pays membres de la coalition antiterroriste portant sur la présence de leurs contingents militaires dans la base, qui se trouve aux environs de Bichkek, capitale kirghize. Conformément à la décision du parlement, les militaires étrangers devront quitter le territoire avant le 18 août.

Sur fond d'intensification de l'effort de guerre en Afghanistan où l'opération internationale connaît dernièrement des difficultés, Washington déploie dernièrement d'importants efforts afin de conserver la base, en faisant miroiter à Bichkek une augmentation du loyer.

Les Etats-Unis intensifient en outre les négociations avec les pays d'Asie centrale sur l'acheminement de leur fret vers l'Afghanistan, la voie passant par le Pakistan étant de moins en moins sûre.

La décision de Bichkek sur la fermeture de la base a été précédée par l'octroi d'un crédit de 2 milliards de dollars et d'une aide financière de 150 millions de dollars par la Russie.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала