Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Discours de Lavrov à la Conférence annuelle de l’OSCE

S'abonner
On ne saurait bâtir un nouvel espace de sécurité euro-atlantique si les organisations qui y fonctionnent ne tiennent pas compte des intérêts légitimes réciproques.
 On ne saurait bâtir un nouvel espace de sécurité euro-atlantique si les organisations qui y fonctionnent ne tiennent pas compte des intérêts légitimes réciproques. C’est ce qu’a déclaré ce mardi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov en montant à la tribune de la Conférence annuelle de l’OSCE sur la sécurité, tenue à Vienne. La sécurité peut être soit commune, soit illusoire, a relevé le ministre russe. M. Lavrov a jugé que la proposition russe d’élaborer un nouveau Traité de sécurité euro-atlantique, faite il y a environ un an par le président Dimitri Medvedev il y a environ un an à Berlin, n’était pas destinée à saper le rôle de l’OTAN et d’autres institutions. Le document doit, notamment, prévoir le respect de la souveraineté, de l’intégrité territoriale et de l’indépendance des Etats, le refus de recourir à la force, un droit égal à la sécurité. M. Lavrov a rappelé qu’afin de promouvoir le dialogue sur ce dit Traité la Russie proposait de convoquer une rencontre des dirigeants de cinq organisations internationales clés – OSCE, OTAN UE, CEI et OTSC.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала