La Russie et les Etats-Unis réduiront les charges nucléaires et leurs vecteurs (document)

MOSCOU, 6 juillet - RIA Novosti. La Russie et les Etats-Unis envisagent de réduire de moitié le nombre de charges nucléaire et de leurs vecteurs, les ramenant à 1500-1675 unités pour les premières et à 500-1100 pour les seconds.

Ces chiffres concernant le futur traité START sont consacrés par le document cadre concerté aux négociations entre les présidents russe et américain au Kremlin.

"Chacune des parties réduira et limitera ses forces stratégiques et offensives de manière à faire en sorte que sept ans après l'entrée en vigueur du Traité et plus tard les plafonds relatifs aux vecteurs stratégiques se situent entre 500-1100 unités et entre 1500-1675 unités pour les charges qui y sont attachées ", lit-on dans le document cadre.

Le Traité START-1, qui expire en décembre prochain, a été signé par l'URSS et les États-Unis le 31 juillet 1991. Il oblige chacune des parties à limiter à 6.000 unités le nombre d'ogives nucléaires et à 1.600 celui des vecteurs.

Le 24 mai 2002, la Russie et les États-Unis ont signé un accord sur la réduction de leurs potentiels stratégiques offensifs à 1.700-2.200 charges nucléaires de chaque côté d'ici le 31 décembre 2012.

Il est dit dans le document signé à Moscou que le nouveau traité START exécutoire doit être conclu prochainement.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала