Le meurtre de Mme Estemirova lié à son activité en Tchétchénie (Parquet)

 L'assassinat de la collaboratrice de l'ONG Memorial Natalia Estemirova, dont le corps sans vie a été retrouvé mercredi en Ingouchie, pourrait être lié à son activité professionnelle en Tchétchénie, a déclaré un porte-parole du Comité d'enquête du Parquet ingouche.
"Plusieurs versions sont examinées, notamment son activité dans la république de Tchétchénie et l'hostilité qu'elle suscitait", a indiqué l'interlocuteur de RIA Novosti.
Le corps de Mme Estemirova, enlevée mercredi à Grozny (Tchétchénie), a été retrouvé dans la république voisine d'Ingouchie vers 17h30 heure de Moscou, avait annoncé le porte-parole de la police locale. Elle a été tuée d'une balle dans la tête.
Le président russe Dmitri Medvedev a chargé Alexandre Bastrykine, chef du comité d'enquête du Parquet de Russie, de prendre toutes les mesures nécessaires afin d'élucider le meurtre, a fait savoir la porte-parole du chef de l'Etat Natalia Timakova.
Selon l'experte d'Human Rights Watch Tatiana Lokchina, Mme Estemirova, lauréate de nombreuses récompenses pour son travail, enquêtait sur des enlèvements survenus depuis le début de la guerre de Tchétchénie, et de nombreuses ONG internationales utilisaient son travail.
"Aucun doute, c'est un enlèvement lié à son activité professionnelle", avait déclaré Mme Lokchina suite au rapt, pointant le caractère sensible des affaires en question.
Mme Estemirova, proche de la journaliste d'opposition Anna Politkovskaïa, était une des collaboratrices les plus illustres de Memorial en Tchétchénie, république russe théâtre de deux conflits armés depuis la chute de l'URSS.
Elle avait dénoncé dernièrement une exécution arbitraire en Tchétchénie, ce qui avait déplu aux autorités locales pro-russes, selon les médias français.



Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала